30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieVigne rouge

De la vigne rouge, pour une meilleure circulation sanguine

Lorsque le sang ne circule pas bien à certaines parties du corps, des maladies peuvent apparaître et sont parfois sérieuses. Le traitement en pareille situation consiste à utiliser des produits facilitant une bonne circulation sanguine, une démarche pouvant être réalisée à partir de la phytothérapie. Parmi les plantes connues pour leur efficacité dans ce contexte, on cite la vigne rouge.

Originaire d'Europe méridionale et du Moyen-Orient, la vigne rouge assure une bonne circulation sanguine. Pour cet objectif thérapeutique, la plante se présente sous plusieurs élaborations et sa consommation est suivie de très peu d'effets indésirables. On peut utiliser les feuilles, les fruits et les pépins de la vigne rouge pour élaborer les remèdes facilitant la circulation sanguine.

Principes actifs et propriétés de la vigne rouge

Il est mis en évidence la présence de 3 catégories de flavonoïdes principalement à la base des propriétés de la vigne rouge. La première concerne la quercétine et ses dérivés dont la concentration est constatée au niveau des feuilles. La deuxième est relative au resvératrol présent significativement dans la peau du raisin rouge. Enfin les oligo-proanthocyanidines (OPC) constituent la troisième catégorie de flavonoïdes que renferme la plante. Cette fois, c'est au niveau des pépins que leur présence est confirmée.

Les OPC exerce une action sur l'élasticité des vaisseaux et évite la destruction du collagène, gaine élastique de la veine. Cela permet une tenue parfaite des parois veineuses, ce qui assure le rétablissement de la circulation périphérique. Toutes ces substances font de la vigne rouge une plante veinotonique et donc capable de renforcer les veines. Celle-ci a aussi des vertus vasoconstrictrices, en ce sens qu'elle permet un resserrement des veines et des artères et améliore le retour veineux.

Soulager les insuffisances veineuses

Du fait de sa capacité à redonner aux parois des vaisseaux sanguins leur élasticité et leur perméabilité, la vigne rouge peut permettre de soulager les insuffisances veineuses. On peut ainsi l'utiliser pour traiter les jambes lourdes. Une mauvaise circulation sanguine est à la base des pathologies comme les varices, les hémorroïdes et la couperose et l'usage de la vigne rouge est recommandé pour guérir de ces différents problèmes de santé. La plante aide aussi à venir à bout des phlébites, une affection qui se déclenche lorsque des caillots se forment dans les veines.

Utilisations

Dans un contexte thérapeutique, la vigne rouge est élaborée sous diverses formes. On trouve par exemple ses feuilles en teinture mère ou en extrait sec. Les traitements peuvent se faire aussi avec les capsules de vigne rouge à utiliser comme des compléments alimentaires. Il est recommandé d'en prendre entre 4 à 6 par jour au cours des repas.

La plante peut également être consommée à des fins thérapeutiques sous forme d'infusion. A ce niveau, on aura besoin des feuilles séchées. Le remède est obtenu après avoir fait bouillir de l'eau dans laquelle les feuilles seront disposées. En général pour 1 litre d'eau, il faut 40 g de feuilles de vigne rouge. Le remède serait plus efficace si de l'hamamélis y est ajoutée ou des gouttes de petit houx. Mais avant de faire toute association vigne rouge avec d'autres plantes, il est préférable d'avoir l'avis d'un spécialiste.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc