30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieBacopa

Le bacopa, pour booster la mémoire

Également dénommé brahmi ou hysope d’eau, le bacopa est une plante de marécage. En effet, on la rencontre régulièrement dans les régions marécageuses de plusieurs pays comme le Sri Lanka, le Népal, l’Inde et la Chine. La plante est aussi répandue dans certaines régions du sud des Etats-Unis comme la Floride. Le bacopa est connu des phytothérapeutes comme une espèce capable de remettre la mémoire d’aplomb et, par ricochet, utilisable pour traiter certaines maladies mentales.

Lorsqu'on constate une baisse de ses facultés cognitives, on doit penser à consommer du bacopa, une plante capable de stimuler correctement la mémoire. Depuis longtemps en Inde, cette plante de la famille des Scrophulariacées est reconnue comme efficace dans le traitement des affections du cerveau. Pour l'élaboration des remèdes, on n'utilise que les feuilles de l'espèce.

Principes actifs du bacopa

La plante renferme en grand nombre des flavonoïdes dont des lutéolines, des cucurbitacines, des jujubogénines et des apigénines. Le bacopa contient également des alcaloïdes et une bonne quantité de minéraux comme du phosphore, du fer et du calcium. Mais les principes actifs les plus impliqués dans l'action thérapeutique de la plante sont les bacosides A et B.

Impact positif du bacopa sur la mémoire

Grâce aux bacosides A et B, le bacopa permet l'accroissement de la synthèse protéique dans l'hippocampe, une zone du cerveau importante à la mémoire. Ces saponines exercent également une action intéressante sur le cortex frontal, une autre région du cerveau.

Les bacosides A et B jouent en outre un rôle dans la transmission nerveuse et augmentent la production d'un messager clinique appelé monoxyde d'azote. Les actions de ces deux substances sont à la base de l'impact positif du bacopa sur la mémoire, impact officiellement reconnu dans la médecine, en Inde. Dans ce pays, des études ont été réalisées et ont mis en évidence la capacité de la plante à améliorer les facultés cognitives de la mémoire aussi bien chez les enfants en bonne santé que chez les personnes présentant un dysfonctionnement intellectuel.

Les recherches ont montré des signes positifs du bacopa sur la mémoire à court terme chez les adultes en bonne santé. Il est cependant nécessaire de suivre un traitement de plusieurs semaines avec cette plante pour s'assurer de son efficacité.

Utilisation du bacopa

Il existe des élaborations conditionnées et standardisées du bacopa qu'on trouve en poudre, en huile et en extraits. Sous ces différentes formes, il est conseillé en général de respecter une dose journalière de 300 mg.

Concernant l'huile de bacopa, le traitement se fait le plus souvent avec de l'eau bouillante. Il faudra dans ce cas prendre une cuillère à café de poudre de la plante et la mélanger à une cuillère d'eau bouillante. Après un repos de 2 heures, 5 autres cuillères à café d'huile seront ajoutées à la pâte obtenue. Un filtrage sera réalisé ensuite avant de réchauffer le remède à une faible température. La conservation peut se faire dans une bouteille ou un flacon pour une utilisation en cas de besoin. Cette huile est utilisable pour un massage ayurvédique.

En général, les produits à base de bacopa ne sont pas conseillés aux femmes enceintes ainsi qu'à celles qui allaitent. Aussi, il est préférable de les éviter lorsqu'on souffre de congestions intestinales, d'obstructions urinaires ou d'emphysème. Et puis comme effets indésirables, on note la survenue occasionnelle de nausées, de sécheresse buccale et de fatigue.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc