30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieHarpagophytum et articulations

L’harpagophytum, l’amie des articulations

Plante de la famille des Pedaliacées, l’harpagophytum est une bonne amie des articulations. On peut en effet l’utiliser pour élaborer des remèdes efficaces contre diverses affections survenant au niveau des articulations et des muscles. L’harpagophytum est en réalité un genre botanique dans lequel on trouve plusieurs espèces. La plus connue est l’harpagophytum procumbens, simplement appelée harpagophytum et surnommée « griffe du diable » ou « racine de Windhoek ».

Les propriétés thérapeutiques de l'harpagophytum sont nombreuses et ont longtemps été attestées par des études scientifiques. L'efficacité de la plante a surtout été confirmée dans le traitement des pathologies liées aux articulations et aux muscles. L'utilisation de l'harpagophytum est ainsi fréquente dans le domaine sportif où les problèmes articulaires et musculaires sont légion.

Principes actifs de l'harpagophytum

Dans les racines de l'harpagophytum, on trouve des substances dont les actions anti-inflammatoires et analgésiques sont satisfaisantes. Il s'agit principalement de l'harpagoside, du glucoiridoïde et du procumbide. A propos des racines de l'harpagophytum, on note que c'est cette partie de la plante qui est le plus souvent utilisée en phytothérapie.

Par ailleurs, cette espèce a des propriétés hypocholestérolémiantes et probablement hypoglycémiantes. C'est d'ailleurs pourquoi il est recommandé aux diabétiques de surveiller le dosage lorsqu'ils se traitent avec l'harpagophytum.

Divers maux liés aux articulations traités avec la plante

Sur le plan mondial, on reconnaît l'utilisation de l'harpagophytum dans le traitement des rhumatismes, de l'arthrose et plusieurs autres affections articulaires accompagnées de douleurs. Concernant l'arthrose, des études réalisées pendant plusieurs mois ont montré que l'état de santé des personnes atteintes de cette maladie peut s'améliorer significativement après un traitement bien suivi. Le grand intérêt de ces travaux est la mise en évidence de l'effet de l'harpagophytum dans l'amélioration de la mobilité articulaire sans que cela ne soit suivi d'effets indésirables.

La plante peut combattre plusieurs types d'arthrose dont l'arthrose des cervicales, du genou ou de la hanche. Les sportifs peuvent se soigner naturellement avec l'harpagophytum et venir à bout de la tendinite et des douleurs articulaires découlant de l'effort. Les résultats obtenus seraient plus satisfaisants que ceux issus des traitements anti-inflammatoires classiques.

Utilisation, contre-indications et effets indésirables

Les formes d'élaboration thérapeutique à base d'harpagophytum sont nombreuses. Dans les pharmacies, on trouve des gélules à base de la plante qu'on peut utiliser dans plusieurs cas de problèmes musculaires. On trouve aussi des extraits en poudre obtenus à partir de la plante séchée. A ce propos, les produits peuvent être élaborés avec uniquement les racines d'harpagophytum ou avec la plante prise entièrement.

Les experts recommandent d'opter plus pour l'extrait en poudre issu des racines afin que le résultat soit plus satisfaisant. Pour un traitement efficace, il est bon de respecter la dose quotidienne de 400 à 500 mg, ce qui équivaut à 3 à 4 grammes de poudre.

Comme tous les autres médicaments anti-inflammatoires, les remèdes à base d'harpagophytum sont déconseillés en cas d'ulcère gastrique. Aussi, les femmes enceintes et celles qui allaitent doivent éviter de se soigner avec les produits médicinaux de ce genre. En général, les effets indésirables issus de la consommation de l'harpagophytum sont inexistants, à part de rares cas de diarrhée signalés.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc