26 août 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieTraiter l’hypertension par la phythotérapie

Le traitement de l’hypertension par les plantes

Plusieurs plantes possèdent des propriétés bénéfiques pour le traitement de l’hypertension, mais les plus couramment utilisées sont l’ail, les feuilles d’olivier, l’aubépine et le pissenlit.

L'hypertension artérielle est une maladie en constante progression. Elle est à l'origine de graves problèmes cardiovasculaires tels que les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les crises cardiaques et les troubles rénaux. L'hypertension se caractérise par une élévation anormale de la pression au niveau des artères. Elle peut être traitée avec les plantes. Cependant, l'usage de ces plantes ne doit pas remplacer le traitement médical normal, mais il doit plutôt constituer un traitement d'appoint. Il est donc nécessaire de consulter un spécialiste.

L'ail, un antihypertenseur naturel

L'ail est une plante millénaire aux multiples vertus thérapeutiques. De son nom botanique, Allium sativum, l'ail de par ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes, permet de réguler la tension artérielle. Il permet également de réduire les lipides sanguins et intervient dans la coagulation sanguine, ainsi que la réduction le cholestérol à l'origine des crises d'hypertension. La posologie journalière admise est une à trois gousses d'ail frais, de préférence écrasée. Pour en savoir plus sur l'ail

Les feuilles d'olivier

L'olivier (Olea europea), est un arbre, dont les feuilles recèlent d'un principe actif très efficace dans la prise en charge de l'hypertension modérée. Ce principe actif, l'oleuropéoside, est un puissant vasodilatateur, qui agit sur les vaisseaux périphériques, ainsi que l'aorte et les coronaires. Aussi, intervient-il dans la réduction du cholestérol ainsi que dans la régularisation du rythme cardiaque. Les feuilles d'olivier peuvent être utilisées en décoction. A cet effet, on fera bouillir 30 grammes de feuilles dans un litre d'eau durant une dizaine de minute, à feu doux. La posologie recommandée est de 5 prises hebdomadaires durant 3 semaines. Ce traitement pourra être renouvelé durant un trimestre.

L'aubépine

Scientifiquement appelée Crataegus monogyna, l'aubépine intervient aussi dans le traitement de l'hypertension. Elle est particulièrement indiquée dans les cas d'hypertension doublés d'une insuffisance cardiaque modérée ou liés à une tachycardie. Cette efficacité repose sur des substances actives telles que les flavonoïdes et les proanthocyanidines.

Les flavonoïdes ont un effet régulateur sur le rythme cardiaque, tandis que les proanthocyanidines sont dotées de propriétés sédatives. L'aubépine s'utilise sous la forme d'infusion. La dose journalière se repartit en 3 prises journalières, chaque prise étant composée d'une à deux cuillérées à café. La durée du traitement s'étend, en général sur plusieurs semaines et les premiers résultats ne sont observables qu'après la sixième semaine de traitement.

Le pissenlit

Le pissenlit ou dent-de-lion est une plante herbacée appartenant à la famille botanique des astéracées. Cette plante, dont le nom scientifique est Taraxacum officinale est une plante dotée de propriétés diurétiques. A l'image de plusieurs autres plantes diurétiques, telles que le bouleau et le frêne, le pissenlit permet de juguler l'hypertension modérée. Son efficacité est étroitement liée à la présence de potassium dans ses feuilles. En augmentant les excrétions que sont la transpiration et la miction, le potassium contribue à la réduction de la pression artérielle. Le pissenlit s'utilise en infusion.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Hypertension artérielle

Santé Doc