15 août 2014 AccueilDossiersSanté publiqueHypertension artérielleAntihypertenseurs

Classification des antihypertenseurs

Les antihypertenseurs sont des médicaments destinés à soigner l’hypertension artérielle, une maladie des vaisseaux sanguins qui touche un grand nombre de personnes. Très variés, les antihypertenseurs peuvent être associés entre eux afin d’augmenter leur efficacité.

La pression artérielle représente la pression qu'exerce le sang sur les parois des vaisseaux sanguins. Elle est régulée naturellement par l'organisme et son niveau acceptable reste en deçà de 14/9. Lorsque la pression est de manière permanente au-delà de cette valeur, on parle d'hypertension artérielle. Le rôle des antihypertenseurs est de rétablir une tension artérielle normale. Ils sont généralement prescrits à vie et ont comme effet secondaire commun l'hypotension (diminution excessive de la tension artérielle).

Les différentes classes d'antihypertenseurs

Il existe une large gamme d'antihypertenseurs. Ils sont généralement associés entre eux afin de réduire leurs effets secondaires respectifs.

Les alpha1bloquants

Ces molécules bloquent des récepteurs du système adrénergique (récepteurs alpha1-adrénergiques). Ils entrainent la dilatation des vaisseaux sanguins provoquant ainsi une baisse de la pression artérielle. Cette classe est de moins en moins utilisée et vient en dernier recours lorsque les autres classes antihypertenseurs sont contre-indiquées. Comme effets secondaires, les alpha1bloquants provoquent des hypotensions orthostatiques pouvant entrainer des pertes de connaissance.

Les antihypertenseurs centraux

Les antihypertenseurs centraux agissent en stimulant les récepteurs alpha2 adrénergiques. Cette stimulation provoque la baisse de la tension artérielle. Ces médicaments sont généralement prescrits à des personnes ayant une hypertension artérielle difficile à contrôler ou chez les personnes âgées souffrant de plusieurs maladies telles que l'asthme, le diabète ou l'insuffisance rénale. Comme effets secondaires, ces molécules peuvent provoquer chez le patient un état de dépression, des constipations ainsi que des sécheresses buccales.

Les bêtabloquants

Les bêtabloquants agissent en bloquant les récepteurs bêta adrénergiques, récepteurs concourants à l'augmentation de la pression artérielle. Ils sont généralement utilisés chez des patients jeunes présentant des cas d'hypertension artérielle non complexes. Ils sont contre-indiqués chez les personnes souffrant d'asthme ou atteintes par des troubles de la conduction cardiaque. Les effets secondaires liés à l'usage des bêtabloquants sont des états de dépression, des sensations de fatigue ainsi que des troubles de la libido.

Les inhibiteurs calciques

Les inhibiteurs calciques agissent en diminuant la capacité d'absorption du calcium par la cellule. La diminution du calcium dans les cellules va provoquer un relâchement des artères et un ralentissement de l'activité cardiaque entrainant une baisse de la tension artérielle. Ils sont adaptés aux patients âgés, coronariens, diabétiques ou en surpoids. Ils sont également prescrits chez les patients souffrant d'hypertensions sévères ou mal contrôlées.

Les diurétiques thiazidiques (hypokaliémiants)

Ces molécules stimulent le phénomène d'élimination de l'eau par les reins. Cette plus grande élimination d'eau provoque une baisse du volume sanguin qui aura pour conséquence une baisse de la tension artérielle. L'usage de ces médicaments peut avoir comme effets secondaires l'augmentation des taux de certains composants sanguins (potassium, glucose, cholestérol) pouvant entrainer d'autres pathologies.

Les diurétiques hyperkaliémiants

Ces molécules facilitent l'élimination de l'eau par les reins en stimulant l'élimination rénale du sodium et de l'eau ce qui a pour effet de baisser la tension artérielle. Ils provoquent également une hausse du taux sanguin du potassium. Ces diurétiques peuvent entrainer des troubles hormonaux ainsi que des troubles digestifs et des céphalées.

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou IEC

Ces molécules diminuent la production des composés vasoconstricteurs (l'angiotensine II) en bloquant l'enzyme de conversion. Cette baisse de la quantité de composés vasoconstricteurs entraine la diminution de la pression artérielle. Ils sont contre indiqués chez les femmes enceintes ou qui allaitent, mais également en cas d'allergie ou chez les personnes souffrant de sténose de l'artère rénale. Ils peuvent provoquer des toux sèches, des maux de tête ainsi que des troubles digestifs.

Les inhibiteurs de l'angiotensine II

Cette classe est la plus récemment découverte et a pour effet de bloquer l'action de l'angiotensine II (à l'opposé des inhibiteurs de l'enzyme de conversion qui empêche sa formation). Les céphalées et les vertiges sont les effets secondaires qu'ils provoquent le plus souvent.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Hypertension artérielle

Santé publique

Santé Doc