1er juillet 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathieRemèdesHoméopathie Vaccinotoxinum

Homéopathie vaccinotoxinum, efficace contre l’herpès et la varicelle

Vaccinotoxinum désigne un remède homéopathique efficace contre diverses infections et dermatoses comme la varicelle, le zona et l’herpès. Généralement prescrite par un médecin spécialisé en traitement préventif ou curatif, cette préparation procure le résultat escompté lorsque les modalités d’administration sont scrupuleusement respectées.

Le remède vaccinotoxinum est réalisé à partir de lambeaux de peau d'une vachette (ou taure au Canada) ayant reçu un vaccin antivariolique cinq jours plus tôt. Il se présente sous la forme de granules à faire fondre sous la langue ou de doses à boire, diluées dans un peu d'eau. Comprises entre 15 et 30 CH, les hautes dilutions sont destinées au traitement de fond des maladies chroniques. Le médecin préfèrera donner de faibles dilutions, entre 4 et 9 CH pour soulager les crises aigues.

Dans quels cas faut-il utiliser vaccinotoxinum ?

Vaccinotoxinum a une double indication thérapeutique. Il s'emploie pour soigner des infections et des dermatoses.

Pour soigner des dermatoses

Vaccinotoxinum permet de soigner les personnes atteintes de varicelle, une maladie contagieuse de la peau qui se transmet entre autres par un contact direct avec les bouffissures cutanées d'un sujet atteint. Ce remède homéopathique est utile pour prévenir ou lutter contre les éruptions de la peau se manifestant par de petites vésicules qui démangent. Vaccinotoxinum est employé en prévention des boutons de fièvre.

Pour traiter des infections

Vaccinotoxinum intervient dans le traitement de l'herpès labial et de l'herpès buccal. Si une stomatite herpétique se déclare à la première contamination, les rechutes se produisent après un choc émotionnel, une fièvre ou une grippe. Le « feu sauvage » comme on le désigne, se soigne à l'aide de plusieurs remèdes homépathiques dont vaccinotoxinum.

Comment utiliser vaccinotoxinum ?

Le traitement effectué avec vaccinotoxinum diffère suivant les affections. Il peut s'utiliser seul ou en complément d'autres remèdes.

Contre les dermatoses

Lorsque la varicelle se déclare et s'accompagne d'une éruption de la peau qui démange, elle peut être efficacement traitée en prenant trois fois par jour trois granules de vaccinotoxinum 15 CH. A noter que dès les premiers symptômes, vaccinotoxinum 15 CH en une dose est efficace pour atténuer les poussées.

Prendre vaccinotoxinum 9 CH à raison de trois granules trois fois par jour est efficace contre les manifestations cutanées de l'herpès labial (boutons de fièvre ou feu sauge).

Contre les infections

Face à un herpès labial se traduisant par un gonflement du visage, il est préconisé une combinaison d'Apis mellifica (cinq granules) et de vaccinotoxinum 9 CH en cinq prises. Ensuite, il faut prendre cinq granules de Rhus Toxicodendron dilué à 15 CH afin de prévenir l'apparition ou la fugacité de l'éruption cutanée (du feu sauvage).

L'herpès buccal est traité par une combinaison de remèdes homéopathiques dont vaccinotoxinum. A la phase prodomique (celle des signes annonciateurs), on prescrit du Sulfur iodatum 9 CH ou 7 CH ou bien simplement du Sulfur 9 CH ou 7 CH. Cette première dose doit être suivie, une heure après, d'une autre de vaccinotoxinum 9 CH. Le traitement est complété deux heures après une dose de Rhus Toxicodendron dilué à 15CH. Cette profilaxie permet d'éviter l'apparition des boutons de fièvre.

Toutefois, si la poussée apparaît, il est possible d'éviter son développement en prenant trois fois par jour une dose de vaccinotoxinum 9 CH. Et quand la poussée est dans sa phase terminale, il est indiqué de prendre une dose de vaccinotoxinum 9 CH 3 ou 2 fois chaque mois.

Messages

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Remèdes

Médecine douce

Santé Doc