6 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsChevilleFracture bimalléolaire

Fracture bimalléolaire : signes, classification et traitements

Une fracture bimalléolaire est une fracture touchant en même temps les deux malléoles interne et externe constituant la cheville. Cet accident intervient généralement à la suite d’un traumatisme violent.

Les malléoles sont les os constituant l'articulation de la cheville. Ce sont les extrémités inférieures du tibia et du péroné. Une fracture simultanée de ces deux os est assez rare. Mais lorsque celle-ci apparait, un traitement en urgence est nécessaire afin d'éviter les complications.

Signes

À la suite d'une fracture bimalléolaire, on constate une déformation et une inflammation au niveau de la cheville. Le patient ressent une douleur intense et il est impossible pour lui de se mouvoir. La fracture peut être ouverte dans certains cas (traumatismes très violents).

Types de fractures bimalléolaires

Selon la hauteur du trait de fracture, on classe les fractures bimalléolaires en trois catégories. Afin de déterminer le type de fracture, le médecin effectuera des radiographies de face et de profil de la cheville.

Fracture bimalléolaire interligamentaire

Lors du traumatisme, la cheville est tordue et tourne en dehors. Pour ce type de fracture, on constate une rupture de la malléole interne ou du ligament latéral interne et une cassure de la malléole externe au niveau des ligaments tibio-péroniers. Quand il n'y pas de déplacement, cette fracture est généralement stable.

Fracture bimalléolaire sus-ligamentaire

À la suite du traumatisme, la cheville se tord vers l'extérieur. On constate une cassure de la malléole interne ou une rupture du ligament latéral interne et une déchirure des ligaments tibio-péroniers. Le trait de fracture de la malléole externe se situe au-dessus de ces ligaments.

Fracture bimalléolaire sous-ligamentaire

La cheville se tord vers l'intérieur. À la suite du choc, la malléole externe et la malléole interne se cassent successivement. La fracture bimalléolaire sous-ligamentaire n'est pas stable. Ce qui fait que son traitement est toujours chirurgical.

Traitements

Le traitement consiste en un premier lieu à remettre la cheville en place. Si ce geste n'est pas fait rapidement, des complications cutanées peuvent survenir. La suite du traitement dépend de la stabilité de la fracture ou s'il existe un déplacement.

Traitement orthopédique d'une fracture bimalléolaire

Ce choix est fait lorsque la fracture n'est pas déplacée et consiste à la pose d'une botte en résine. Le patient ne devra pas s'appuyer sur la cheville blessée durant environ un mois et demi. Un suivi radiologique est également mis en place jusqu'à consolidation complète des malléoles. Ce suivi a pour but de repérer un éventuel déplacement de la fracture.

Traitement chirurgical d'une fracture bimalléolaire

Le médecin opte pour une intervention chirurgicale lorsque la fracture n'est pas stable. Cette intervention consiste après alignement des fragments osseux à fixer ceux-ci à l'aide d'un matériel solide (des broches, des vis ou des plaques). Pour une fracture bimalléolaire, l'intervention commence par l'évacuation de l'hématome existant puis la fixation de la malléole péronière et ensuite la fixation de la malléole tibiale.

Lorsqu'un écartement trop important de la pince tibio-péronière est constaté, une vis de syndesmodèse est mise en place. Son rôle est de permettre lors de son serrage le rapprochement des malléoles. À la suite de l'intervention, un plâtre est mis au niveau de la cheville. Le patient ne devra pas s'appuyer sur la cheville opérée qu'après une période d'un mois et demi à deux mois. Après le retrait de plâtre, des séances de rééducation de la cheville doivent être mises en place.

Messages

  • bonsoir a vous
    je suis une jeune femme agee de 27ans je suis tomber"Mon pied a tourner" le vendredi 23janvier 2015.direction l hopital en urgences on ma fait deux radio pour dire que c une fracture equivalent bimalleolaire et que je sui programmer pour lundi pour operer .le dimanche j consulter un autre medecin orthopediste il me dit c pas la peine l operation ya pas de
    deplacement donc remede
    orthopedique un platre jusqu a la cuise avec 20degrer au genoux et 90degrer a la cheville pour 45jours.et apres sa sera encor 45jours en botte.
    ma question svp se 9mars je vai etre a 45jours esque obliger je continue les autres 45jours ???? svp svp une reponce

  • @Ines,

    à la suite d’une fracture bimalléolaire sans déplacement, vous avez reçu une contention platrée cruro-pédieuse afin d’immobiliser à la fois les articulations du genou et de la cheville.

    Faites toujours confiance à votre médecin orthopédiste : si ce spécialiste vous a évité l’opération, c’est à juste titre. En fonction de l’état de vos articulations, il va décider de la conduite à tenir.

    Mon conseil : il vaut mieux suivre les consignes du médecin que de trainer les séquelles d’une fracture.

  • Bonsoir,

    Fracture de la malléole externe très légèrement déplacée le 14/02 ; plâtre jusqu’au 30/03.
    Radio de contrôle le 02/03...là le radiologue note un diastasys mais le chirurgien ortho conteste le cliché...nouvelle radio prévue le 9.
    Ma question : Le diastasys est-il visible dès la première radio ou peut-il apparaître ensuite ?
    Merci

  • @Céline,
    oui, si, pour prendre les clichés, le radiologue a effectué un varus forcé (cheville tournée vers l’extérieur, dans votre cas) à la recherche d’un diastasis, il peut noter effectivement cette anomalie.
    Le doute du médecin orthopédiste peut être levé par le second examen prévu le 9. Il serait intéressant de le faire chez un autre radiologue. Dans tous les cas, c’est l’orthopédiste (en tant que médecin traitant) qui décide.
    Prompt rétablissement à vous

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Cheville

Santé Doc