1er juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieExhibitionnisme

Symptômes, causes et traitement de l’exhibitionnisme

L’exhibitionnisme est un comportement qui consiste à dévoiler délibérément sa nudité à une ou plusieurs personnes dans des endroits jugés inappropriés. L’exhibitionniste expose ses parties intimes, les fesses ou les seins à des personnes non-consentantes, prises au dépourvu par ce comportement, en pleine rue, dans un parc publique, dans un stade... Ce sont les parties de son anatomie non habituellement visibles qui sont exposées pour éprouver momentanément une excitation sexuelle ou afin d’en tirer une grande satisfaction.

L'acte exhibitionniste est une déviance sexuelle émanant d'une personne qui a tendance à montrer ses parties génitales à des personnes inappropriées, de façon récurrente et persistante. L'exhibitionnisme est ainsi considéré comme un trouble mental caractérisé par une contrainte ou l'envie d'afficher les parties sexuelles du corps à un individu ou à un public non averti.

Les symptômes de l'exhibitionnisme

L'un des signes évidents de l'exhibitionnisme est la vive présence de fantasmes récurrents sexuellement excitants ou d'impulsion de nature sexuelle pendant une période d'au moins deux trimestres. Ce tableau clinique est également marqué par un désarroi observable, une altération du fonctionnement social et des difficultés interpersonnelles résultant des fantasmes et impulsions sexuelles. Les exhibitionnistes éprouvent une souffrance significative mais également une excitation sexuelle perceptible au moment du passage à l'acte.

L'exhibitionniste manifeste un comportement sexuellement excitant pour lui avec pour but recherché, une réaction de la part de leur victime, notamment la peur lorsque la victime est de sexe féminin ou l'humour chez les hommes. Il n'envisage aucun contact sexuel lors de l'exposition de ses parties intimes.

Les causes de l'exhibitionnisme

Les facteurs à l'origine des comportements exhibitionnistes ne sont pas élucidés. Toutefois, il existe une série de théories et de modèles explicatifs qui permettent d'envisager les causes probables de l'exhibitionnisme. En dehors des théories, il convient de souligner que la quête du plaisir en exposant délibérément ses parties intimes et la perte d'inhibition sous l'effet de l'alcool ou des stupéfiants sont des facteurs qui peuvent provoquer des actes exhibitionnistes.

Les théories de l'apprentissage supposent que l'exhibitionnisme résulte du fait que, l'enfant, soumis à l'exposition ou à l'observation de cette déviance sexuelle, va apprendre à les imiter plus tard. Il s'agit principalement des enfants privés de contact sexuel normal et qui vont rechercher la gratification à travers des attitudes qui ne sont pas socialement acceptables.

Sous l'angle psychologique, l'enfant issu d'une famille dysfonctionnelle, ayant subi une violence physique ou psychologique au cours de son développement, affiche une vulnérabilité et peut développer plus tard des comportements sexuels inappropriés. Les enfants qui n'ont jamais reçu d'attention sont également à risque.
D'un point de vue psychanalytique, sous l'emprise du complexe de castration et d'une immaturité affective, le sujet afficherait ses parties intimes en vue de se rassurer quant à la possession de ses organes sexuels.

Le modèle biologique stipule que l'influence des hormones sexuels, notamment la testostérone, peut précipiter l'adoption des comportements sexuels déviants, chez l'homme.

Le traitement de l'exhibitionnisme

L'exhibitionnisme est traité par le biais d'une thérapie pharmacologique et psychothérapique.

Le traitement chimio-thérapeutique inclut la prescription de plusieurs types de médicaments. Les antidépresseurs, notamment les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, sont appropriés pour les exhibitionnistes, ils induisent une baisse de la libido et réduisent ainsi les comportements sexuels déviants. Les anti-androgènes agissent au niveau de la régulation de la testostérone, souvent associée aux comportements sexuels des hommes.

La prise en charge psychothérapeutique, en l'occurrence la thérapie cognitivo-comportementale, présente un grand intérêt en vue de réduire et d'enrayer les comportements sexuels inappropriés. Elle permet d'analyser les justifications irrationnelles qui motivent ces actes exhibitionnistes et de restructurer ces distorsions cognitives.

Messages

  • J’ai eu affaire a un exhibitionniste cet après-midi.J’ai 60 ans et ne suis pas craintive,mais j’ai toutefois prévenu la police afin d’en donner une description.J’ai une bonne formation en psycho et philo,et sais que ces personnes sont rarement dangereuses mais elles peuvent choquer des personnes vulnérables. On dit qu’ils agissent par périodes cycliques. Se souviennent-ils des êtres devant qui ils s’exhibent et poursuivent-ils leur fantasme lorsqu’ils sont seuls ? Cordialement,Fabienne Brunet,Genève.

  • @ Fabienne,
    les exhibitionnistes peuvent parfaitement se souvenir des personnes devant lesquelles ils se dénudent. Mais en général, ils s’adonnent à ce fantasme devant des inconnus. En s’invitant dans un stade, ces individus souhaitent juste marquer le coup sans soucier de qui les voient. On peut retenir que l’exhibitionniste ne se préoccupe pas de son "spectateur" mais du plaisir qu’il en tire de son acte.
    A noter qu’un exhibitionniste peut cumuler d’autres pathologies pas forcément en relation avec son fantasme.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc