4 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieBoulimie

Comment vaincre la boulimie ?

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire, caractérisée par une ingestion rapide et désordonnée d’une quantité importante d’aliments en une période de temps limité et par des comportements compensatoires inappropriés et récurrents (vomissements provoqués, usage abusif de laxatifs, exercice physique excessif, etc.). Tous ces gestes visent à stabiliser le poids corporel, à prévenir la prise de poids ou à compenser l’ingestion frénétique d’aliments

La crise boulimique est marquée par une attitude compulsive vis-à-vis de la nourriture et une préoccupation excessive relative au contrôle du poids.

La boulimie peut être associée à un autre trouble alimentaire, en l'occurrence l'anorexie qui est une restriction alimentaire provoquant une perte de poids extrême.

Ces deux troubles surviennent généralement au cours de l'adolescence et majoritairement au sein de la population féminine.

Causes

Les causes de la boulimie sont multifactorielles. Elles peuvent être d'ordre social, comportemental, émotionnel et psychologique.

En règle générale, les hommes et les femmes peuvent développer des conduites boulimiques à la suite :

  • d'une affection psychique telle que les syndromes dépressifs, l'anorexie mentale…
  • d'un manque de confiance en soi ou d'une faiblesse de l'estime de soi.
  • d'un traumatisme ou d'une rupture amoureuse
  • d'une sorte de dépendance vis-à-vis de la nourriture
  • d'une distorsion de la perception corporelle
  • d'une remarque blessante ou un discours culpabilisant relatif à la minceur

Symptômes

Les signes manifestes de la boulimie sont :

  • une crise alimentaire ou le besoin irrépressible d'absorber une grande quantité d'aliments en un laps de temps restreint ;
  • des épisodes incontrôlés de compulsion alimentaire, marqués par l'impossibilité de contrôler la quantité d'aliments consommés ;
  • une prise subite et incontrôlée de poids, qui peut être associée à des comportements de purge (vomissements, laxatifs) destinés à compenser les prises de nourriture.

Critères diagnostiques

Les critères diagnostiques sont nombreux, mais la présence de certains permettent de considérer qu'une personne est atteinte de la boulimie. Il s'agit notamment de :

  • la fréquence du trouble alimentaire marqué par la survenue régulière des crises boulimiques et des comportements de purge qui surviennent au moins deux fois par semaine pendant au moins un trimestre.
  • la présence des préoccupations relatives au poids, aux formes corporelles et la nourriture, qui influencent de manière excessive l'estime de soi. Ces préoccupations relatives au poids et à l'apparence physique deviennent ainsi des obsessions qui affectent également l'image corporelle.

Traitement de la boulimie

La prise en charge thérapeutique des personnes affectées par la boulimie peut être psychothérapeutique, pharmacologique et nutritionnelle. Ces différentes approches thérapeutiques sont complémentaires dans le cadre du traitement de la boulimie.

La stratégie thérapeutique est basée sur une psychothérapie individuelle, notamment d'inspiration cognitivo-comportementale ou psychanalytique.
Elle peut avoir recours à des traitements médicamenteux avec la prescription des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine qui permettent de différer les crises boulimiques.

La prise en charge nutritionnelle avec l'instauration d'un régime alimentaire vise à rétablir une alimentation équilibrée avec trois repas quotidiennement et à supprimer les conduites compensatoires inappropriées..

Par ailleurs, un suivi psychologique et médical est nécessaire lors de la prise en charge thérapeutique des patients boulimiques afin d'évaluer l'efficacité du traitement.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc