16 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieAutisme atypique

L’autisme atypique, symptômes, causes et traitement

L’autisme atypique est un trouble envahissant du développement non spécifié qui diffère de l’autisme infantile en raison de l’âge de survenue et de la symptomatologie. Il s’agit d’un trouble neurologique qui se manifeste pour la première fois après 3 ans, par des anomalies du développement qui n’affectent pas obligatoirement tous les trois domaines essentiels qui permettent de diagnostiquer un cas d’autisme infantile ( la communication, les interactions sociales et le comportement).

Il existe donc un chevauchement au niveau des symptômes entre ces deux variétés cliniques, mais l'autisme atypique, qui est également dénommé psychose infantile atypique, ne répond pas à tous les critères diagnostiques de l'autisme infantile.

Les symptômes de l'autisme atypiques

Les personnes affectées par l'autisme atypique peuvent présenter des altérations qualitatives au niveau des interactions sociales. Les capacités d'interactions sociales avec les autres, sont altérées avec peu ou pas d'intérêt pour la socialisation. Les victimes ne cherchent pas à partager spontanément, avec des pairs, leurs émotions et leurs réussites. L'apprentissage des compétences sociales de base, est difficile. Par ailleurs, elles manifestent, peu d'intérêt lorsqu'il s'agit de se faire des amis.

Des difficultés de communication peuvent également transparaître avec des problèmes au niveau du développement du langage, des problèmes de communication, un discours limité, une régression des compétences linguistiques. Ces anomalies, au niveau de la communication, sont caractérisées par un retard ou une absence du développement du langage oral.

Le tableau clinique est dominé par des troubles de comportement avec la répétition constante des mêmes gestes, des mouvements stéréotypés. En plus des comportements répétitifs et stéréotypés, la victime manifeste des rituels spécifiques et non-fonctionnels, avec des centres d'intérêts restreints.

Les causes de l'autisme atypique

Les mécanismes à l'origine de l'autisme atypique ne sont pas clairement identifiés. L'imagerie médicale laisse entrevoit un dysfonctionnement cérébral ou des anomalies anatomiques au niveau du cerveau. Les causes de ces anomalies (la biochimie anormale du cerveau et les dysfonctionnements dans la structure neuronale du cerveau), ne sont pas connues.

Plusieurs hypothèses mettent en exergue d'autres facteurs biochimiques, notamment l'augmentation du taux de sérotonine dans le sang et dans le liquide céphalo-rachidien.

Des facteurs de risque sont également évoqués, en l'occurrence, les complications au cours de l'accouchement, la prise d'un anticonvulsivant pendant la grossesse, la présence d'un enfant autiste dans la famille.

Le traitement de l'autisme atypique

Il n'existe pas de remède pour soigner et guérir les cas d'autisme atypique. Cependant, plusieurs traitements permettent d'apporter des améliorations significatives au niveau du comportement, de la communication et de l'insertion sociale de la victime.

Dans le cadre de la prise en charge médicale, il n'y a pas de médicament spécifique contre l'autisme atypique. Néanmoins, la chimiothérapie permet de traiter les problèmes neurologiques sous-jacents, les pathologies associées et de soulager les symptômes.

La thérapie comportementale contribue efficacement à l'amélioration de l'apprentissage du comportement adaptatif et de la communication.

La logopédie et l'orthophonie sont des thérapies indiquées en vue de corriger les défauts de prononciation, les problèmes liés à la parole et au langage.

L'intervention de l'ergothérapeute vise à renforcer les habiletés de la vie quotidienne et celles qui sont liées à la motricité fine.

Les compétences sociales et communicationnelles peuvent être développées par le biais des thérapies complémentaires, à savoir l'art-thérapie, la musicothérapie, la ludothérapie.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc