4 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieHyperphagie

L’hyperphagie, manger abusivement par compulsion

L’hyperphagie est un trouble de la conduite alimentaire caractérisé par l’absorption d’une grande quantité de nourritures. Elle engendre des pulsions incontrôlables face à la nourriture qui est consommée, engloutie sans mastication et en un temps très court. Il s’agit d’une suralimentation compulsive qui est manifeste en dehors de toute sensation réelle de faim.

Les personnes atteintes d'hyperphagie ont ainsi une envie irrésistible de manger. Elles mangent même lorsqu'elles n'ont pas faim, une quantité exceptionnellement importante d'aliments. Cette suralimentation provoque une sensation de trop plein.

Contrairement à la boulimie marquée par des comportements de purge (vomissement et usage abusif de laxatifs), l'hyperphagie est caractérisée par une absence de comportements compensatoires inappropriés. Les personnes hyperphages se distinguent également des boulimiques par le surpoids plus ou moins important qui les caractérise.

Les symptômes de l'hyperphagie

Le tableau clinique de l'hyperphagie est caractérisé par :

  • l'ingestion à toute vitesse d'une quantité volumineuse d'aliments divers et variés, sans préférence particulière ;
  • cette suralimentation compulsive provoque une distension abdominale et une perte de contrôle ;
  • une tendance à l'isolement ou des prises alimentaires solitaires pour dissimuler le volume d'aliments absorbés ;
  • une dépendance malsaine et incontrôlable vis-à-vis de la nourriture à telle enseigne que les personnes affectées par l'hyperphagie sont incapables de contrôler ce qu'elles mangent ou d'arrêter l'absorption d'aliments ;
  • des épisodes récurrents de crises d'hyperphagie incontrôlables
  • un sentiment de culpabilité, de dégout de soi, une honte, un mal-être lors de la consommation d'une quantité importante de nourriture
  • un état dépressif ou une faible estime de soi après avoir mangé
  • un léger ou un fort surpoids.

Les causes de l'hyperphagie

En règle générale, les personnes qui manifestent une crise d'hyperphagie ont pour source de réconfort, la nourriture. Ainsi, face à un désagrément ou un mécontentement résultant d'un évènement fortuit, elles se gavent de nourriture, elles mangent sans faim en perdant tout contrôle.

Cette suralimentation survient lorsqu'elles sont envahies par des émotions qu'elles ne parviennent pas à supporter ou lorsqu'elles sont confrontées à des émotions douloureuses (angoisse, tristesse).

Les causes, d'ordre psychologique, de l'hyperphagie peuvent, donc, être liées à l'anxiété, l'ennui, la solitude, un état de stress ou à un état dépressif. La nourriture est, de ce fait, consommée pour tenter de se réconforter ou pour combattre une humeur anxieuse ou dépressive.

Aussi, les crises d'hyperphagie peuvent être en relation avec la prise de certains médicaments tels que les neuroleptiques dans le cadre du traitement de certaines psychoses.

Traitement de l'hyperphagie

Pour surmonter l'hyperphagie, les personnes affectées par ce trouble de la conduite alimentaire doivent être prises en charge de façon thérapeutique. La réduction de la suralimentation compulsive et des crises d'hyperphagie constituent les objectifs des stratégies thérapeutiques qui peuvent être d'ordre psychologique ou pharmacologique.

Les psychothérapies ont pour but d'aider les sujets à parvenir à une meilleure gestion du stress et des envies irrésistibles de manger abusivement. Dans cette perspective, les thérapies cognitives et comportementales sont utiles pour la modification des habitudes alimentaires et pour changer la réponse des sujets en présences des situations difficiles ou des émotions pénibles, douloureuses. Ces approches thérapeutiques impliquent également une psychoéducation relative à la nutrition.

Le traitement médicamenteux, avec notamment les antidépresseurs, peut être utile pour les personnes hyperphages.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc