4 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologie Narcolepsie

La narcolepsie, comment la surmonter ?

La narcolepsie également appelée la maladie de Gélineau, est un trouble neurologique caractérisé par des accès de sommeil intenses, incontrôlables et imprévisibles. Elle provoque une somnolence excessive et de fréquentes crises de sommeil au cours de la journée. Les personnes affectées par ce trouble, tombent très rapidement dans un état de sommeil profond.

La narcolepsie est une pathologie rare qui débute généralement à l'adolescence ou un peu plus tard vers l'âge de 35 ans.

Les symptômes de la narcolepsie

Les manifestations de la narcolepsie sont caractérisées par l'apparition :

  • d'une envie soudaine de dormir à n'importe quel moment de la journée
  • d'une extrême somnolence ou une somnolence diurne excessive avec des accès de sommeil plus ou moins rapprochés
  • d'une perte soudaine et brusque du tonus musculaire, appelée attaque de cataplexie, provoquée par une vive émotion (fou rire, surprise, colère)
  • la paralysie du sommeil qui intervient juste avant l'endormissent ou après le réveil, qui entraine également une perte soudaine et brusque du tonus musculaire. Avec cette paralysie temporaire, le narcoleptique ne peut plus bouger spontanément pendant quelques instants.
  • les phénomènes hypnagogiques marqués par des hallucinations ou des visions de demi-sommeil, qui surgissent dès l'endormissement ; le sujet voit des images ou perçoit des sons.
  • des réveils nocturnes fréquents ou un sommeil perturbé.
  • des difficultés de concentration

Les causes de la narcolepsie

Les causes de la narcolepsie ne sont pas clairement identifiées. Il semble toutefois que l'apparition de cette pathologie soit liée à des taux anormaux de neurotransmetteurs dans le cerveau, notamment l'acétylcholine et la dopamine. Elle peut également résulter d'un manque ou d'un taux faible d'hypocrétine, une hormone contribuant à la régularisation du sommeil et au réglage de l'horloge biologique.

La narcolepsie étant un trouble du système nerveux central, une affection du système nerveux central qui intervient dans le réglage des différentes successions des phases du sommeil peuvent également provoquer la manifestation des symptômes de la narcolepsie. Ainsi, ce trouble peut être manifeste lorsque le cerveau ne parvient pas à réguler les cycles de sommeil et d'éveil.

Le traitement de la narcolepsie

Le traitement de la narcolepsie est essentiellement symptomatique avec pour objectif la neutralisation des accès de sommeil et la réduction ou le contrôle des symptômes.

Pour permettre au narcoleptique de rester éveillé et de lutter contre la somnolence, la stratégie thérapeutique fait appel aux médicaments qui stimulent le système nerveux central, les psychostimulants, les amphétamines et leurs dérivés.

Pour atténuer la manifestation des symptômes tels que les hallucinations, la paralysie du sommeil, la cataplexie, des antidépresseurs sont prescrits au sujet, notamment des antidépresseurs tricycliques, les inhibiteurs du recaptage de la sérotonine (ISRS).

En plus des traitements pharmacologiques, une bonne hygiène du sommeil est recommandée au narcoleptique, à travers la planification de courtes siestes diurnes (moins de 20 minutes) à des heures régulières.

Elles permettent d'éviter les accès de sommeil imprévisibles, involontaires, les endormissements intempestifs et de retarder les épisodes narcoleptiques. Par ailleurs, la pratique régulière des siestes bien programmées contribue à une meilleure gestion du besoin de sommeil.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc