5 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieRéaction aiguë au stress

Comment juguler une réaction aiguë au stress ?

La réaction aiguë au stress est un trouble transitoire ou un état émotionnel immédiat qui survient à la suite d’une confrontation ou d’une exposition à un facteur de stress physique ou psychique exceptionnel. Elle se manifeste dans les minutes qui suivent l’évènement stressant et elle disparaît en général après quelques heures ou en quelques jours. Elles s’estompent donc avec le temps, en principe, lorsque le sujet n’est plus sous l’emprise du facteur de stress.

Cette réaction se développe dans les suites immédiates d'une situation spécifique ou d'un évènement stressant caractérisé par un impact émotionnel majeur. Cette réponse spécifique de l'organisme face un facteur de stress est caractérisée par une survenue immédiate après l'apparition d'un évènement terrifiant ou traumatisant.

Les symptômes de la réaction aiguë au stress

La réaction aiguë au stress peut se manifester sous diverses formes qui transparaissent dans une symptomatologie caractérisée par :

  • une anxiété généralisée marquée par une sensation de tension musculaire, des troubles neurovégétatifs (tachycardie, sueurs froides, sécheresse de la bouche…), des réactions de sursauts ;
  • une agitation avec une hyperactivité inappropriée ou sans but (réaction de fuite) ;
  • une désorientation apparente ;
  • un retrait vis-à-vis de l'environnement, des conduites d'évitement ;
  • une amnésie partielle ou totale de l'épisode ou de l'évènement stressant avec une impossibilité de se rappeler de tout ou partie de l'épisode ou l'évènement stressant ;
  • un rétrécissement du champ de la conscience et de l'attention ;
  • un état d'hébétude ;
  • un sentiment de désespoir ;
  • une crise de colère ou une agressivité verbale ;
  • une affliction incontrôlable et excessive

Les causes de la réaction aiguë au stress

La réaction aiguë de stress est un mode évolutif qui survient après à un évènement stressant ou psychologiquement traumatique (viol, agression, attentat, rapt, accident de transport, catastrophes et désastres naturels, deuil confrontation subite à la mort…). Il s'agit d'un événement qui représente une menace pour la vie, l'intégrité physique ou psychologique de l'individu ou d'autrui.

Les personnes victimes ou témoins de ces situations stressantes subissent un choc qui génère dans le psychisme un afflux d'excitations. Les capacités de gestion, d'adaptation ou de défense psychologique sont ainsi susceptibles d'être débordées avec pour conséquences des manifestions ou des réactions au niveau somatique, émotionnel, comportemental et relationnel.

Juguler une réaction aiguë au stress

En présence d'une réaction aiguë au stress, le traitement a pour objectif de prévenir l'apparition de tout trouble ou d'un état de stress post–traumatique, de soulager les symptômes, d'aider le sujet afin qu'il puisse affronter efficacement le stress.

Par le biais de l'extériorisation des émotions éprouvées, un débriefing immédiat, quelques instants après la survenue de l'évènement stressant est très bénéfique pour le sujet. Cet acte thérapeutique permet à la victime de se sentir soulagée et apaisée.

Le traitement principal nécessite le recours à des mesures psychothérapeutiques. La prise en charge à visée symptomatique repose sur la prescription d'anxiolytique de type benzodiazépines ou d'antidépresseurs de type sérotoninergique.

L'association de la chimiothérapie et de la psychothérapie est souvent recommandée pour le bien-être physique et psychique des personnes manifestant une réaction aiguë au stress.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc