23 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouFracture des épines tibiales

Fracture des épines tibiales : signes, symptômes et traitements

L’articulation du genou est complexe et renferme plusieurs éléments ayant tous un rôle dans les mouvements de celle-ci. Un traumatisme au genou peut entraîner certaines lésions graves comme la fracture des épines tibiales. Fréquente chez l’enfant et les sportifs, cette fracture peut provoquer la désinsertion des ligaments croisés du genou et causer chez l’adulte d’autres affections comme les pseudarthroses.

Les épines tibiales se situent au niveau de la partie supérieure du tibia. Ce sont deux tubercules qui constituent la partie moyenne de l'espace inter-glénoïdes. C'est dans cet espace que les ménisques (parties cartilagineuses) s'insèrent. Ces surfaces de l'articulation se composent de l'épine tibiale postérieure et antérieure.

On retrouve deux types de fractures des épines tibiales. La fracture peut toucher soit l'épine tibiale antérieure ou postérieure. Toutefois, chacune des fractures provoque les mêmes lésions qui sont le détachement des ligaments croisé antérieur (épine tibiale antérieure) ou des ligaments croisés postérieurs (épine tibiale postérieure). Une fracture de cette partie de l'articulation signifie donc non seulement le détachement de fragments osseux, mais aussi la rupture d'un ligament.

Signes et symptômes

Selon le type de l'épine tibiale touchée, les symptômes de la fracture peuvent différer. Dans le cas d'une fracture d'une épine tibiale postérieure, le patient ressentira une douleur et une gêne causée le plus souvent au gonflement du genou suite au traumatisme. La fracture elle-même cause moins de désagrément et ne perturbe pas l'articulation.

Au niveau de la fracture d'une épine tibiale antérieure, le patient ne pourra pas effectuer de mouvements. En effet, les différents exercices de mobilité du genou (flexions et extensions) ne seront pas à la portée du patient. De plus, le genou ne sera pas en mesure de supporter le poids du corps.

En général, le diagnostic est établi à la suite d'une radiographie. En effet, il est parfois difficile de déterminer avec précision la nature de la fracture ou de jauger l'étendue d'une lésion.

Traitements des fractures

Pour traiter ce type de lésions, une intervention chirurgicale ou des méthodes de kinésithérapie ou orthopédiques peuvent être nécessaires.

Traitement orthopédique

Ce traitement est réalisé si la fracture des épines tibiales n'entraîne pas de détachement de fragments d'os. Le médecin procédera à une immobilisation du genou pendant 30 jours. Après le délai, le patient devra suivre des séances de rééducation durant 3 mois. Ces séances de rééducation ont pour objectif de redonner de la force et de retrouver la mobilité d'origine de l'articulation.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical peut inclure deux méthodes de chirurgie en fonction de la complication des lésions.

Si la fracture de l'épine tibiale est assez grave, le chirurgien devra vider l'épanchement de sang et limiter le déplacement de l'épine tibiale dans l'articulation. Il tentera de replacer le fragment d'os puis le fixera avec une vis. La méthode chirurgicale employée est l'arthroscopie.

S'il y a rupture du ligament croisé, le chirurgien devra opter pour une ligamentoplastie. Il s'agit d'un procédé chirurgical consistant à réparer le ligament par autogreffe (greffe de tissus prélevés chez le même patient).

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Santé Doc