22 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouSyndrome rotulien

Syndrome rotulien : symptômes, diagnostic et traitements

Le syndrome rotulien est répandu chez les adolescents. Il peut atteindre tout le système fonctionnel qui tend la jambe sous la cuisse. L’affection peut aussi apparaître à la suite d’un effort important, d’un choc violent ou d’une intervention chirurgicale au niveau du genou.

Egalement dénommée « rotule douloureuse », le syndrome rotulien est un ensemble de symptômes et de signes ressentis au niveau de la patella (rotule), l'os plat situé en avant du genou. Il peut s'agir d'une inflammation douloureuse ou d'autres maux. Ce syndrome se manifeste par des douleurs, des sensations d'instabilité ou encore des craquements.

Symptômes

Les symptômes liés à cette pathologie peuvent se manifester de différentes manières. Ils surviennent que le sujet soit au repos ou en activité.

Au repos

Les personnes atteintes par l'affection ressentent des douleurs au genou dans certaines conditions. Ces douleurs apparaissent lorsque la patiente reste en position assise prolongée ou au moment où elle se redresse. Les douleurs peuvent également se manifester lorsque la jambe reste longtemps allongée.

En activité

Les douleurs se font ressentir le plus souvent à la montée ou à la descente des marches d'un escalier ou d'une pente. Ces mêmes douleurs peuvent faire leur apparition dans d'autres circonstances durant les randonnées en montagne, la conduite ou toute autre activité nécessitant des efforts.

Diagnostic

Du fait de la multitude des symptômes du syndrome rotulien, le médecin devra procéder à une série d'examens. Il va pratiquer une série de tests consistant à déterminer les zones douloureuses du genou, à analyser le trajet de la rotule lors des mouvements et à authentifier s'il n'existe pas de défauts d'angle ou de rotation au niveau de la rotule.

En cas d'incertitude au niveau du diagnostic le médecin peut avoir recours à plusieurs techniques d'imagerie médicale telle que le scanner, l'arthrographie, ou l'imagerie par résonance magnétique nucléaire.

Traitements

Plusieurs options se présentent au médecin afin de traiter cette pathologie : traitement médicamenteux (traitement initial), kinésithérapie et en dernier lien une intervention chirurgicale.

Médicaments

Pour traiter l'affection, les antalgiques sont prescrits. Ils sont indiqués contre les douleurs occasionnelles dans le cadre de lésions superficielles. Dans les cas plus graves, le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires et des médicaments qui auront pour but d'augmenter la robustesse du cartilage de la rotule. Ce type de traitement se fait sur une longue période.

Séances de kinésithérapie

Selon les cas, les douleurs rotuliennes peuvent perdurer. On préconise alors des séances de rééducation dans le but de renforcer l'articulation et permettre au patient d'utiliser au mieux son genou. Des exercices de musculation seront également faits dans le but de tonifier le quadriceps et des muscles postérieurs de la cuisse ce qui facilitera les mouvements du genou.

Option chirurgicale

La chirurgie orthopédique est la dernière alternative dans le traitement du syndrome rotulien. Mais elle peut s'avérer indispensable si des malformations importantes entravent le trajet normal de la rotule. Pour faire simple lors de l'intervention, le chirurgien remodèle certaines parties de la rotule, modifie l'inclinaison de certaines parties afin d'obtenir la position idéale pour la rotule.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Santé Doc