15 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouGreffes de cartilage du genou

Les greffes de cartilage du genou

Le cartilage est un tissu très complexe essentiellement constitué de collagène et de protéoglycanes. Son faible potentiel de réparation constitue son principal inconvénient. En effet, une lésion grave nécessite obligatoirement une greffe. La chirurgie cartilagineuse permet de réaliser cette intervention au niveau du genou, à l’instar d’autres articulations.

Un cartilage abimé ne se répare pas naturellement. L'usure est définitive et le seul moyen d'y remédier est de pratiquer une greffe. Cette technique est très peu développée et il n'est pas possible d'effectuer une réparation totale ; l'opération consiste à remplacer la partie endommagée.

Quand faut-il pratiquer une greffe de cartilage ?

Les greffes du cartilage sont indiquées principalement chez les sujets de moins de 50 ans. Et il faut en plus que les lésions soient du type traumatique, profondes ou surviennent à la suite d'une ostéochondrite disséquante.

Techniques employées

Avant une greffe du cartilage, il faut s'assurer que la dégradation n'est pas étendue. En outre, la surface de cartilage à proximité de la zone à greffer doit être en bon état et l'usure doit se localiser de préférence au niveau des condyles fémoraux. Une greffe ne permet pas la reconstitution complète du cartilage mais constitue un moyen de prévention de la survenue d'une arthrose. Il existe deux techniques de greffes du cartilage : la plastie en mosaïque et la greffe de cellules cartilagineuses.

La plastie en mosaïque

Cette technique est assez récente, mais donne des résultats encourageants à court terme. Elle consiste à prélever de petits morceaux d'os recouvert de cartilage au niveau du genou. Ces prélèvements n'auront aucune répercussion sur le bon fonctionnement du genou.

Ces fragments d'os encore appelé carottes sont ensuite introduits au niveau de la zone abimée du cartilage. C'est ainsi que le cartilage est reconstitué. À la suite de la pose de ces carottes d'os, il est formellement interdit au patient d'effectuer des marches en s'appuyant sur le genou le temps que les greffes se consolident. L'attente peut durer plusieurs semaines.

La greffe de cellules cartilagineuses

Cette intervention consiste à prélever chez le patient des cellules cartilagineuses saines et de les cultiver ensuite afin qu'elles se multiplient, avant d'être implanter au niveau du cartilage usé. Cette technique se déroule généralement en trois grandes étapes.

La première phase consiste à faire une arthroscopie au patient. Cet examen aura pour but de déterminer la gravité de l'usure et si celle-ci peut être traitée à partir d'une greffe. Après cet examen le médecin va prélever un fragment de cartilage pour le mettre en culture.

Cette culture de cellules aura pour effet la multiplication de celles-ci. Cet amas de cellules va former un liquide pâteux. Enfin lors d'une opération qui nécessitera l'ouverture du genou le médecin va injecter dans la zone endommagée cet ensemble de cellules cartilagineuses.

Suites opératoires d'une greffe du cartilage

Quelque soit la technique utilisée la greffe se consolide assez rapidement (environ un mois) mais peut être plus longue si l'usure était étendue. Le patient pourra reprendre progressivement la marche après l'opération bien sûr avec l'usage de béquilles, au minimum pendant un mois.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Greffe

Santé Doc