4 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesGreffeGreffe de moelle osseuse

Greffe de moelle osseuse : rareté de greffons

La greffe de moelle osseuse consiste à prélever ce tissu vital chez un donneur et à le transplanter chez un individu atteint d’une grave maladie touchant la moelle osseuse. Lorsque le corps médical recommande une telle opération, cela veut dire dans la plupart des cas qu’il s’agit de l’ultime solution de guérison. Pour réaliser cette transplantation, il est nécessaire que le pourcentage de comptabilité entre le donneur et le receveur soit hautement élevé, une situation pas toujours évidente et qui limite ainsi la disponibilité des greffons.

Les conséquences des maladies affectant la moelle osseuse sont très graves. Dans certains cas, des cellules cancéreuses peuvent naître – comme dans le cas d'une leucémie – ou la moelle peut cesser de fonctionner (aplasie médullaire). La greffe s'avère nécessaire voire indispensable. Cette opération à décider en dernier recours est très délicate ; Même si les chirurgiens utilisent des méthodes performantes, une contrainte non négligeable est de trouver un donneur.

Une étroite compatibilité indispensable pour la greffe

Une transplantation de moelle ne peut réussir que si le niveau de compatibilité entre la moelle du donneur et celui du receveur est très élevé. Les spécialistes utilisent pour cela le système HLA à partir duquel des marqueurs spécifiques sont comparés entre les personnes afin de faire une évaluation de leur compatibilité.

Quoiqu'il en soit, les recherches d'un donneur sont plus effectuées au sein des frères et sœurs du patient car il est plus facile à ce niveau de trouver des gens appartenant à un même groupe tissulaire ou groupe HLA. Mais généralement, un frère ou une sœur compatible n'est trouvé qu'une fois sur quatre.

Les experts indiquent en outre qu'il existe une chance sur un million pour que deux individus pris au hasard soient compatibles. Cela veut donc dire qu'un grand nombre de donneurs potentiels doit s'inscrire dans les banques de moelles pour augmenter les chances de trouver un donneur compatible. A propos de cette inscription, seules les personnes en parfaite santé et âgées de 18 ans au moins et 51 ans au plus sont concernées.

Déroulement de la greffe

Il y a 2 méthodes de prélèvement de la moelle. La première, assez complexe, est dite « prélèvement intra-osseux » et la deuxième, plus souple, est dénommée « prélèvement par aphérèse ». Avant la transplantation, la moelle défectueuse du patient est entièrement détruite par une chimiothérapie d'une dizaine de jours.

L'opération en elle-même est simple car les chirurgiens greffent la moelle en procédant par perfusion. Toutes les cellules transplantées s'installeront dans les os et, petit-à-petit, reconstitueront l'ensemble du tissu de la moelle osseuse avant que celle-ci reprenne sa production de cellules sanguines.

Complications

Suite à la transplantation, il peut se produire une réaction du greffon contre l'hôte. Cette « maladie du greffon contre l'hôte » ou GVHD (Graft-versus-host disease) est due aux cellules immunocompétentes de la moelle osseuse qui s'en prennent à l'organisme du receveur.

La maladie est dite aiguë quand on la détecte au cours des 100 premiers jours qui suivent la greffe. Par contre, elle est dite chronique lorsque son apparition est constatée après les 100 premiers jours suivant la transplantation. La réaction du greffon contre l'hôte est considérée comme un rejet. On utilise des immunosuppresseurs pour y remédier.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Greffe

Techniques médicales

Santé Doc