19 août 2014 AccueilTechniques médicalesInjections intraveineuses

Injections intraveineuses

L’injection intraveineuse, comme son nom l’indique, consiste à injecter un liquide dans les veines d’une personne. La substance à administrer est généralement stockée dans une seringue, fixée à une aiguille. Ce type d’injection a pour avantage d’introduire directement la substance dans le système sanguin, afin qu’elle pénètre rapidement à l’intérieur de l’organisme.

Cet acte doit être pratiqué par un personnel spécialisé car il exige des connaissances anatomiques permettant de faire la distinction entre veines et artères. En plus d'être un moyen efficace d'administration des médicaments et des analgésiques, l'injection intraveineuse est également utilisée en imagerie médicale. En dehors du cadre médical, de nombreuses substances illicites sont injectées par cette voie en vue de bénéficier un effet immédiat.

Préparation et déroulement d'une Injections intraveineuses

Avant le déroulement de l'injection, la personne qui devra l'effectuer doit préalablement se laver les mains et désinfecter le lieu de l'injection. L'injection intraveineuse nécessite la pose d'un garrot, qui permet de faire saillir la veine. Une fois que l'aiguille est insérée dans une veine et qu'il y à un reflux de sang dans la seringue le garrot est desserré.

L'injection intraveineuse devra se faire très lentement avec des seringues stériles de 1 à 20 ml et des aiguilles de 4 à 5 centimètres en fonction de la quantité du produit à injecter. Lorsque l'injection est terminée, l'aiguille est retirée délicatement et rapidement tout en maintenant une pression pendant trois à quatre minutes sur le lieu de l'injection pour éviter une ecchymose.

Les différents sites d'injection

Chaque personne dispose d'un réseau veineux unique, nommé capital veineux. Dans la majorité des cas, on choisit de préférence les veines les plus saillantes et les plus accessibles des membres supérieurs pour les injections intraveineuses. Ce sont généralement les veines du pli du coude, de l'avant bras et ceux du dos de la main.

Les injections intraveineuses au niveau des mains et des poignets sont très délicates. A cause de la fragilité et la repartions difficile des veines, il convient d'être précis pour ne pas toucher des artères ou des os. En cas d'impossibilité d'une injection intraveineuse dans les membres supérieurs, on peut utiliser les veines de la cheville et des pieds.

Cependant, les veines situées au niveau des pieds et des chevilles font preuve d'une plus grande fragilité que celles des mains. Les injections à ces différents endroits sont souvent ratées, ce qui peut provoquer une infection ou des ulcères. Bien que les veines soient apparentes dans le cou, les seins et le sexe, l'injection intraveineuse à ces différents endroits est très dangereuse.

A de nombreux points d'injection, les artères et les veines se côtoient. Pour faire la différence entre ces différents vaisseaux sanguins, il faut aspirer légèrement le sang dans la seringue, un sang rouge vif et saccadé est proclament issu d'une artère. Inversement, si le sang est plus sombre et coule régulièrement, c'est que la seringue se trouve vraisemblablement dans une veine.

Les complications liées à une injection intraveineuse

Pour éviter les complications, il faut faire preuve de prudence lors d'une injection intraveineuse. Une administration incorrecte peut entraîner une embolie gazeuse. Si l'injection se fait trop rapidement, le corps peut ne pas être en mesure de l'absorber, ce qui peut conduire à de graves problèmes de santé. Les aiguilles qui ne sont pas stérilisées, peuvent être des vecteurs de transmission de maladies comme le VIH et l'hépatite.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Techniques médicales

Santé Doc