13 août 2014 AccueilTechniques médicalesPhotothérapie ou luminothérapie

La photothérapie ou luminothérapie

La photothérapie, également connue sous l’appellation de luminothérapie, est un procédé thérapeutique consistant à exposer le corps du patient à des rayonnements de longueurs d’ondes spécifiques en vue de traiter des pathologies, qui l’affectent. Ces sources lumineuses peuvent être le rayonnement solaire, des rayons lasers ou des rayonnements fluorescents.

La lumière est administrée durant une période prédéterminée et, dans certains cas, à un moment précis de la journée. De façon spécifique, l'héliothérapie est la branche de la photothérapie, qui fait usage du rayonnement solaire. La thérapie photodynamique est, quant à elle, une forme de photothérapie utilisant des composés sensibles à la lumière. Exposées de manière sélective à la lumière, ces composés deviennent toxiques pour les cellules malignes ou permettent de soulager certaines affections.

Affections traitées par photothérapie

Diverses affections peuvent être traitées par des ondes lumineuses. A leur nombre, on compte les maladies dermatologiques, les troubles de l'humeur et l'ictère néonatal.

La photothérapie dans le traitement des affections cutanées

Le traitement est administré à l'aide d'un laser ou par l'intermédiaire de LED. Il s'agit en général de rayons UV d'une longueur d'onde oscillant autour 300 nm. Seule la zone touchée est soumise au rayonnement non-ionisant. Les parties non soumises au traitement sont protégées par des dispositifs imperméables à la lumière. Cette technique permet de traiter des maux aussi divers que le psoriasis, le vitiligo et certains cancers de la peau, à l'instar des lymphomes.

Traitement des troubles de l'humeur à l'aide de la photothérapie

La lumière directe du soleil ou l'exposition à une lumière vive permet, en psychiatrie, de traiter les troubles affectifs saisonniers, la dépression et les affections maniaco-dépressives. Les dispositifs lumineux sont, dans ce cas, pourvus de filtres à UV en vue de réduire le risque de lésions oculaires et dermatologiques.

Utilisation de la photothérapie dans le traitement de l'ictère néonatal

L'ictère néonatal ou jaunisse est un mal, qui frappe certains nourrissons. Elle est consécutive à l'accumulation de bilirubine dans le sang. La photothérapie est utilisée pour traiter les cas de jaunisse néonatale. Le rayonnement utilisé, en l'occurrence la lumière bleue entraîne l'isomérisation de la bilirubine et par conséquent sa transformation en composés que le nouveau-né peut excréter dans l'urine et les selles. Un traitement commun de l'ictère néonatal est la lumière de Bili.

Risques, complications et contre-indications

Les rayons ultraviolets provoquent la détérioration progressive de la peau humaine, à la suite d'altérations génétiques, de dénaturation du collagène, de production de radicaux libres, ainsi que de la destruction de la vitamine A et de la vitamine C dans la peau. La lumière ultraviolette est également un facteur de risque dans la formation de la cataracte.

La photothérapie aux UV est, en général, contre-indiqué chez les nourrissons. Elle n'est recommandée qu'en cas de maladie grave. Son utilisation chez les personnes âgées doit être faite avec prudence. Les patients atteints de porphyrie doivent également éviter la plupart des formes de thérapie par la lumière, de même que les patients, qui prennent des médicaments comme le méthotrexate ou la chloroquine. Les effets secondaires de la photothérapie incluent la nervosité, l'agitation, des maux de tête et des nausées.

Techniques médicales

Santé Doc