10 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsHanchePériarthrite de hanche

Périarthrite de hanche, syndrome douloureux méconnu

La périarthrite de hanche qui se définit aussi comme l’inflammation du tendon du moyen fessier s’avère progressivement douloureuse. Dans sa phase évolutive, elle se manifeste par une forte douleur au niveau de la face latérale externe de la cuisse. La maladie peut être efficacement traitée si elle est diagnostiquée tôt. Il arrive malheureusement qu’on la confonde avec une lombalgie chronique, une lombo sciatique ou un autre mal.

Très douloureuse et irradiant parfois vers le genou au point d'empêcher momentanément tout mouvement du membre inférieur, la lésion de la bourse séreuse de la hanche ou périarthrite peut être due, selon les spécialistes, à un trio de facteurs : l'administration de certains médicaments, un ancien traumatisme et l'effort soutenu. A noter que cette bourse permet aux tendons, aux ligaments et aux muscles de glisser aisément les uns sur les autres.

La prévention des récidives consiste à effectuer les exercices d'étirements nécessaires avant les efforts physiques, notamment au sport. Il faut aussi régulièrement boire de l'eau, en moyenne 2 litres par jour.

Douleur spontanée

Qu'il soit jeune (20 – 30 ans) ou d'un âge avancé (plus de 55 ans), le malade atteint de périarthrite de hanche ou bursite du moyen fessier ressent d'intenses douleurs survenant spontanément à la face latérale externe de la cuisse. La marche est pénible et il est quasiment impossible de monter ou descendre des escaliers. L'entourage qui ne comprend pas l'ampleur de la souffrance, a tendance à réclamer des efforts supplémentaires de la part du sujet atteint. Pourtant, il vaut mieux ne pas l'irriter et le laisser se reposer suffisamment afin de faire passer cette douleur difficile à supporter.

Diagnostic

Les radiographies classiques ne permettent pas de déceler la périarthrite de hanche, surtout à son début. Et ce n'est pas évident à l'issue d'un examen physique de poser un diagnostic clair, sans la précision de l'imagerie médicale. Après l'anamnèse, en procédant par palpation du grand trochanter, les spécialistes parviennent à reproduire les douleurs ressenties et à poser un diagnostic fiable.

Pour éviter d'interminables tâtonnements qui pourraient s'avérer préjudiciables à la prise en charge, la périarthrite de hanche peut être nettement diagnostiquée au moyen de l'imagerie par résonance magnétique (IRM), souvent prescrit en dernier recours.

Traitement

Le traitement médical classique de la périarthrite de la hanche consiste à l'administration d'anti-inflammatoires et à des infiltrations. Pour ces dernières, il faut n'en réaliser que trois par an pour cette articulation, et six au total dans l'ensemble du corps. La physiologie et la mésothérapie donnent des résultats satisfaisants. Tous ces soins ont le mérite d'apporter un réel soulagement.

Pour traiter définitivement la périarthrite de hanche, on peut recourir aussi à la chirurgie. A l'instar d'autres articulations comme l'épaule, l'intervention se réalise en général sous anesthésie locale pour la hanche. Une seule opération peut suffire à résorber le mal.

Messages

  • Operee d une arthrose dd hanche l an dernier je souffre cette fois ci d une periarthite de l autre hanche et c est extrêmement douloureux. Que prendre pour calmer ces douleurs. Je ne peux pas m’arrêter. Merci d avance pour vos conseils

  • @Lisa, pour calmer les douleurs, le traitement médical ordinaire consiste en l’administration d’anti-inflammatoires et d’antalgiques. Si vous les prenez déjà et que les douleurs persistent, alors il peut y avoir une calcification, décelable par imagerie médicale et nécessitant une intervention chirurgicale. Il ne faut pas hésiter à consulter votre médecin pour une prise en charge rapide.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Hanche

Santé Doc