24 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesSciatique

Traiter la sciatique par l’homéopathie

La névralgie sciatique est une affection particulièrement douloureuse qui résulte de l’irritation des racines du nerf sciatique. Cette maladie, qui est presque toujours associée à une hernie discale, peut bien heureusement être traitée l’homéopathie.

La névralgie sciatique est une pathologie plutôt courante. On estime que 5 à 10% des personnes qui se plaignent de lombalgie en souffrent. La maladie est caractérisée par des douleurs récurrentes courant le long du dos jusqu'aux pieds.

Ces douleurs, qui n'affectent qu'un côté de la région lombaire ont pour particularité de s'aggraver au contact de sources froides et lors d'évènement tels que la toux et la défécation. Elles s'atténuent au contact de la chaleur et lorsque la personne atteinte s'allonge ou se tient debout.

Dans certains cas, le patient ressent des fourmillements dans les jambes et une partie de sa jambe devient insensible. Divers facteurs peuvent être à l'origine de la névralgie sciatique, mais l'hernie discale constitue 90% des cas. En dehors de cette cause principale on recense des tumeurs, les fractures ou le tassement des vertèbres et la sténose du canal rachidien.

Remèdes homéopathiques préconisés contre la sciatique

Les préparations homéopathiques préconisés pour le traitement de la sciatique sont fonction des symptômes ou varient suivant la localisation des douleurs.

Suivant les symptômes

Lorsque la douleur, qui accompagne la sciatique, est soulagée par la position assise, il faudra recourir à Gnaphalium 5CH. Si au contraire, elle s'aggrave lorsque le patient s'assoit, Bryonia alba, Kalium bichromicum et Lycopodium clavatum seront les remèdes les plus appropriés. Les cas de sciatique qui s'améliorent en cas de mouvement peuvent, de leur côté, être traitée par la prise de Rhus toxicodendron 5CH. Si la prostration permet d'atténuer les douleurs, alors le patient devra recourir à Magnesia Phosphorica 5CH.

Les douleurs lancinantes et subites peuvent être soulagées par la prise de Belladonna ou de Sulfur. Au cas où ces douleurs sont doublées d'un engourdissement généralisé, l'un des remèdes suivants devra être utilisés : Chamomilla vulgaris, Phytolacca decandra ou Colocynthis. Les cas de sciatiques s'aggravant au contact du froid et de l'humidité peuvent être solutionnés par la prise de Rhus toxicodendron et de Ruta Graveolens. Ceux s'aggravant au contact de la chaleur pourront, eux, être traités à l'aide d'Arsenicum album.

En fonction de la localisation du mal

Les traitements à prescrire sont intimement liés au côté touché par la sciatique. Les traitements tels que Colocynthis, Kalium Bichromicum et Lachesis mutus conviennent bien au traitement des cas de sciatique gauche. Pour la sciatique droite, il faudra opter pour des remèdes tels que Rhus toxicodendron, Lycopodium clavatum et Gnaphalium.

Précautions d'emploi des remèdes homéopathiques

Les traitements préconisés dans le cadre du traitement de la sciatique ne peuvent permettre une guérison. La guérison définitive ne pourra être obtenue qu'à travers une opération chirurgicale. Le patient est invité à surveiller de près l'évolution des symptômes et à les signaler à son médecin. Les signes tels qu'un fort engourdissement, une intensification des douleurs et des difficultés de miction récurrentes doivent conduire à consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc