24 octobre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesConjonctivite et homéopathie

Traiter la conjonctivite par l’homéopathie

La conjonctivite est une maladie multiforme, car sa causalité est sous l’influence d’une multitude de facteurs. La maladie peut être d’origine infectieuse ou allergique. Les bactéries et les virus en constituent les principaux agents causaux.

Maladie potentiellement contagieuse, la conjonctivite virale est en général provoquée par l'Adénovirus. Au nombre des bactéries susceptibles d'induire une conjonctivite, on distingue les streptocoques, les staphylocoques, le gonocoque et les bactéries du genre Haemophilius. La poussière, le vent et certaines substances peuvent induire une conjonctivite connue sous l'appellation de conjonctivite allergique.

Les patients atteints de conjonctivite ont les yeux rouges et larmoyants. Certaines fois, du pus peut s'écouler de l'œil atteint. Les malades souffrent d'une photophobie et d'une démangeaison au niveau des yeux. Non prise en charge de façon adéquate, la conjonctivite peut fatalement déboucher sur une cécité.

Les remèdes destinés à la prise en charge de la conjonctivite

Les remèdes utilisés pour traiter cette affection oculaire se présentent sous 2 formes, à savoir les collyres et les granules. Les collyres sont utilisés comme traitement symptomatique, tandis que les granules sont destinés à juguler l'étiologie. Sitôt diagnostiquée, la conjonctivite peut être combattue à l'aide d'Aconitum Napellus 5CH, Euphrasia officinalis 5CH ou d'Apis mellifica 9 CH.

Le dosage pour ces trois remèdes comprendra 3 granules et cette dose devra être prise 3 fois par jour. Chacun de ces remèdes permettra de traiter différents aspects de la maladie. Ainsi, Euphrasia officinalis 5CH se chargera des irritations et des rougeurs. Aconitum Napellus 5CH soulagera les allergies dues au vent, tandis qu'Apis mellifica 9 CH traitera les œdèmes des paupières, la sensation de sable dans les yeux, ainsi que les douleurs aigües et piquantes.

En cas de sécrétions purulentes abondantes, Mercurius corrosivus est le traitement le plus approprié. Si le patient n'a pas d'irritations au niveau des yeux, mais qu'il larmoie fréquemment, il faudra recourir à Allium Cepa 4CH. L'atténuation des symptômes de la conjonctivite peut, quant à elle, être réalisée à l'aide des collyres Euphrasia et Calendula.

Précautions et mise en garde

Quoique bénigne dans la grande majorité des cas, la conjonctivite peut rapidement dégénérer en une pathologie grave si la prise en charge est inappropriée. L'évolution des symptômes doit donc être suivie de près. Si au delà de 2 jours de traitement homéopathique, les symptômes ne disparaissent pas ou s'aggravent, le patient est invité à consulter un ophtalmologiste dans le plus bref délai.

Cette précaution doit également être observée si l'écoulement purulent qui sort des yeux s'épaissit et devient collant. Les personnes, qui développent de façon cyclique des crises de conjonctivite sont également invitées à s'attacher les services d'un spécialiste. Des examens approfondis et un diagnostic en profondeur permettront de déterminer les causes et de solutionner la conjonctivite.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc