24 octobre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesCataracte et homéopathie

Traiter la cataracte par l’homéopathie

La cataracte survient lorsque le cristallin, qui fait office de lentille de mise au point au niveau de l’œil, perd sa transparence. Cette opacification conduit à une altération de la vision et à une trop grande sensibilité de l’œil à la lumière. Certains facteurs tels que l’âge, les rayons UV et la génétique sont à l’origine de la survenance de cette pathologie.

Maladie multiforme, la cataracte revêt 4 principales formes. La première et la plus commune est la cataracte sénile, qui touche les personnes âgées. La seconde forme est la cataracte juvénile, qu'on peut observer chez de très jeunes sujets. La troisième forme ou cataracte traumatique survient généralement à la suite d'un accident, tandis que la dernière forme ou cataracte secondaire est généralement attribuable à des antécédents médicaux.

La tranche d'âge comprise entre 60 et 75 ans est la plus touchée. La maladie touche indifféremment les hommes et les femmes. A de très rares occasions, la cataracte peut affecter des patients plus jeunes.

Remèdes homéopathiques destinés au traitement de la cataracte

Le recours à l'homéopathie dans le cadre du traitement de la cataracte n'est possible qu'en cas d'atteinte partielle du cristallin. Les traitements proposés sont intimement liés à la forme de cataracte dont souffre le patient. Ainsi la cataracte liée à l'âge est traitée à l'aide de Carbo Animalis et de Secale cornutum. Le choix de l'un ou de l'autre de ces remèdes dépendra du stade d'évolution de la maladie.

La cataracte juvénile héréditaire est, quant à elle prise en charge à l'aide de Calcarea carbonicum. En dehors de ces formes précitées, les autres formes de cataracte peuvent se soigner à l'aide des remèdes homéopathiques Colchicum automnale et Ammonium carbonicum. La détérioration du cristallin et les symptômes afférents peuvent, de leur côté, être freinés par la prise de Naphtalinum 5 CH.

Prévention de la cataracte

Les recherches indiquent que les rayons ultraviolets jouent un rôle prépondérant dans l'apparition de la cataracte. En effet, ces rayons induisent une production accrue de radicaux libres, dont le rôle est déterminant dans l'altération du cristallin. Des études, menées sur des individus appartenant à des familles touchés par une cataracte héréditaire, ont montré que le port de lunettes de soleil permettait de réduire considérablement le risque de survenance de la cataracte. Les personnes ayant un risque élevé de cataracte devraient s'attacher les services d'un ophtalmologue afin que celui-ci leur prescrive des lunettes adaptées.

Les fruits et les légumes sont connus pour leur richesse exceptionnelle en antioxydants, substances ayant la propriété d'inactiver les radicaux libres. Les personnes appartenant à des familles à risque ont donc intérêt à avoir une alimentation variée, équilibrée et riche en fruits et légumes. Une supplémentation en substance antioxydantes comme, les vitamines B2, C et E, l'acide R alpha-lipoïque, la lutéine, le sélénium et le glutathion peut être une alternative à la consommation de fruits et légumes.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc