27 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesHydarthrose et homéopathie

Soins homéopathiques de l’hydarthrose

L’hydarthrose est une gêne articulaire qui touche en particulier le genou. Elle est caractérise par une hypersécrétion du liquide intervenant dans la lubrification des articulations, à savoir la synovie. Ce symptôme qui apparaît généralement à la suite d’un traumatisme, se traduit par un gonflement et des rougeurs au niveau de l’articulation. L’homéopathie permet de traiter de façon adéquate cette gêne, source d’importantes douleurs.

Les femmes sont plus touchées que les hommes par l'hydarthrose. La maladie peut toucher toutes sortes d'articulations, mais on la retrouve principalement au niveau du genou. Chez certaines personnes, elle peut revêtir un caractère chronique, apparaissant de façon intermittente ou chronique. L'hydarthrose n'est pas une maladie au sens strict. Elle est la résultante d'un traumatisme du genou. Au nombre de ses causes les plus fréquentes, on retrouve la polyarthrite rhumatoïde, les fractures, l'arthrose et les entorses.

Sous l'effet du traumatisme, l'articulation enfle et on assiste à un écoulement de la synovie hors de la cavité articulaire. Dans les cas d'hydarthrose dus à l'arthrose ou à la goutte, on retrouve des cristaux de calcium et d'acide urique dans le liquide qui s'épanche. Des fois, l'hydarthrose est de nature inflammatoire et on retrouve des cellules sanguines dans le liquide, qui s'épanche. Des ponctions de sang et de synovie au niveau du gonflement, de même que l'imagerie médicale permettent de diagnostiquer une crise d'hydarthrose.

Remèdes homéopathiques recommandés contre l'hydarthrose

Les cas d'hydarthrose survenant après un violent traumatisme peuvent se traiter à l'aide d'Arnica Montana. Le patient aura le choix entre les dilutions 4 et 5 CH. Ce remède extrait d'une plante toxique poussant en altitude permettra notamment de soulager les ecchymoses et les courbatures associés à ces cas.

Bryonia alba conviendra plutôt aux cas d'hydarthrose se manifestant par une rougeur, ainsi que des douleurs déchirantes et piquantes. Pour le soulagement de ces douleurs, qui s'empirent au moindre mouvement, le malade aura recours à la dilution 9 CH. Il en prendra 5 granules 3 fois par jour.

Pour réduire l'enflure, ce remède devra être associé à Rhus toxicodendron 4 CH. Ce dernier remède est également efficace pour soulager les crises d'hydarthrose qui surviennent après un violent effort. Apis mellifica est, de son côté, réservé aux cas, qui présentent une rougeur très discrète La prise en charge de l'hydarthrose chronique fait appel aux remèdes suivants : Luesinum, Calcarea fluorica et Natrum Sulfuricum.

Précautions et mise en garde

L'hydarthrose n'est certes pas une maladie, mais ses complications peuvent être sérieuses et menacer le fonctionnement de l'articulation incriminée. Certaines précautions permettront d'éviter l'irréparable. Ainsi lorsque la température corporelle du patient excède 39°C, il faudra le conduire chez le médecin. Les cas de fièvre doublés de frissons devront également conduire à la consultation immédiate d'un médecin.

La consultation d'un spécialiste sera également nécessaire en cas de gonflement important et douloureux. La prévention de ce mal passe par la prévention des causes principales. Les sportifs devront s'échauffer avant la pratique. Les personnes en surpoids devront penser à perdre du poids, pratiquer une activité sportive régulière mais modérée, ainsi qu'éviter de déplacer des charges excessivement lourdes.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc