30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesLombalgie

Traiter la lombalgie par l’homéopathie

Vive douleur localisée dans la partie inférieure du dos, la lombalgie est une pathologie particulièrement éprouvante. La lombalgie peut être la conséquence de divers troubles tels que l’hernie discale et les lésions musculaires. Cette affection potentiellement invalidante peut toutefois être prise en charge par l’homéopathie.

La lombalgie peut être provoquée par des lésions musculaires, qui peuvent elles-mêmes être dues à des gestes brusques ou répétitifs. L'hernie discale, qui touche particulièrement les personnes en surpoids et les parturientes peut également induire une lombalgie. Il en est de même pour la dégénérescence discale qui touche les sportifs âgés et les sexagénaires.

Certaines fois, la lombalgie peut être causée par l'arthrose et l'ostéoporose. De même, des traumatismes d'origine accidentelle peuvent faire surgir une lombalgie. Les douleurs liées à la lombalgie d'origine inflammatoire ont pour particularité de se raviver, une fois la nuit tombée. Elles s'aggravent par contre le matin si la lombalgie est causée par des lésions musculaires ou l'arthrose. Cette douleur peut toucher les jambes lorsqu'on a affaire à une lombalgie causée par une hernie discale ou une sciatique.

Soins homéopathiques

Rhus toxicodendron constitue le remède de référence dans la prise en charge de la lombalgie. Le malade devra 5 à 6 fois par jour prendre 3 granules de ce remède formulé à partir d'un arbuste toxique originaire du japon. En lieu et place des granules, le malade pourra utiliser des gels à base de Rhus toxicodendron afin de soulager les douleurs.

En fonction des symptômes extériorisés par le malade, d'autres remèdes pourront être associés à ce remède de base. Pour la plupart de ces remèdes complémentaires, la dose élémentaire sera constituée de 3 granules, que le malade devra prendre 3 à 5 fois par jour. Lorsque la lombalgie touche les vertèbres cervicales, il faudra adjoindre Lachnantes tinctoria 5 CH au traitement. Ce remède extrait du céanothe, une plante américaine en voie d'extinction, est particulièrement efficace sur les affections rhumatismales.

Le remède Arnica 5 CH est essentiel pour la prise en charge des cas de lombalgie se manifestant par des courbatures. En cas de spasmes, de raideur musculaire et de crampes, Angustura vera 5 CH sera le remède approprié. Si le malade éprouve d'énormes difficultés à se retourner dans son lit, il faudra lui prescrire Nux vomica.

Radium bromatum 9 CH est conseillé lorsque les douleurs associées à la lombalgie s'améliorent après un bain chaud. Ruta graveolens 5 CH conviendra à la prise en charge des douleurs qui s'aggravent en cas de mouvement. Et il faudra prescrire Ignatia amara 9 CH si une contrariété est à l'origine de la lombalgie.

Précautions et mise en garde

Les lombalgies d'origine traumatique doivent absolument faire l'objet d'une consultation chez le médecin. La consultation chez un médecin s'impose aussi si les symptômes ne s'améliorent pas après 72 heures de traitement homéopathique. Cette précaution est également valable si on assiste à une propagation des douleurs aux jambes et à l'abdomen. Une attention particulière doit être accordée à des symptômes tels que la perte inexplicable de poids.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc