20 octobre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesEscarres et soins homéopathiques

Traiter les escarres par l’homéopathie

Maladie récurrente chez les personnes âgées ayant perdu leur mobilité et chez les personnes alitées durant une longue période, l’escarre est un ulcère profond recouvert d’une enveloppe noirâtre et crouteuse. Cette maladie dermatologique peut remettre en jeu le pronostic vital des patients si elle n’est pas correctement prise en charge. Utilisée en complément d’une prise en charge médicale, l’homéopathie peut efficacement gérer les symptômes et contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des patients.

L'escarre peut également apparaître chez des personnes non alitées. On la retrouve parfois chez les personnes portant un plâtre et chez celles qui sont dotées de certains appareils orthopédiques. La compression de la peau et une mauvaise irrigation des zones touchées en sang en sont les principaux facteurs déclencheurs.

La maladie débute généralement par une rougeur au niveau de la zone comprimée, puis on assiste à une usure de la peau. La peau noircit et durcit. Finalement les tissus sous-jacents se nécrosent et laissent apparaître les tendons et les muscles. Dans les stades avancés, on assiste au ramollissement et au jaunissement de la peau. Celle-ci peut également noircir et s'assécher.

Les remèdes homéopathiques contre les escarres

Carbo vegetabilis est le remède préconisé pour la prise en charge des escarres ayant atteint un stade avancé. Ce remède formulé à partir de charbon de bois blanc sera un précieux allié pour la cicatrisation des ulcères. Le traitement avec Carbo vegetabilis dure généralement 1 mois et il s'appuie sur la dilution 5 CH.

La dose comprendra 5 granules et le malade devra la prendre 3 fois par jour. Si les ulcères affectent les membres inférieurs, Secale cornitum 5 CH devra être associé au traitement. La dose journalière sera de 15 granules reparties en 3 prises.

Prévention des escarres

La prévention demeure la meilleure arme pour lutter contre les escarres. Il est conseillé de faire changer le patient de posture très régulièrement. Les zones de pression doivent être réduites avec des coussins et il est conseille d'utiliser un matelas d'eau ou un matelas dynamiquement aéré.

Il convient d'enduire les parties comprimées avec des crèmes hydratante et de les masser délicatement afin d'accélérer la circulation du sang. L'alimentation du patient doit être particulièrement soignée. Elle doit inclure tous les éléments nécessaires à l'entretien de la peau et des tissus. Les apports protéiques doivent donc faire l'objet d'une attention soutenue.

Précaution durant le traitement des escarres

L'homéopathie ne peut à elle seule venir à bout de cette affection dermatologique. Le traitement homéopathique doit venir en complément d'une prise en charge médicale. La consultation d'un médecin s'impose, si les symptômes ne s'améliorent pas au bout d'un mois de traitement. Les escarres très profonds nécessitent également de s'attacher les services d'un professionnel de la santé.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc