18 novembre 2014 AccueilMaladiesMaladies et troubles dentairesGingivorragie et homéopathie

Soigner la gingivorragie par l’homéopathie

La gingivorragie est une affection qui touche principalement les gencives. Elle survient à la suite de pathologie inflammatoire (gingivite et pyorrhée) ou cancéreuse (leucémie). La maladie se manifeste par des saignements de la gencive lors du brossage des dents ou la consommation d’aliments durs. Cette pathologie peut se traiter par des remèdes homéopathiques spécifiques. est une affection qui touche principalement les gencives.

La gingivorragie est une affection qui s'exprime généralement par des saignements et des douleurs au niveau de la gencive. La personne atteinte salive abondamment et dispose d'une mauvaise haleine. Celle-ci a également de multiples lésions sur la gencive. Si l'affection n'est pas traitée correctement, celle-ci peut s'aggraver et entraîner le déchaussement des dents ou le gonflement des glandes salivaires.

Causes

Plusieurs facteurs peuvent entraîner l'apparition de la maladie. L'un des facteurs les plus fréquents est la gingivite. Celle-ci survient le plus souvent chez les personnes dont les dents sont recouvertes de tartre. Le tartre favorise, en effet, l'apparition de l'infection. La gingivite s'accompagne rarement de douleurs. Il est donc difficile de la dépister. Le tabagisme peut être également l'une des causes d'une gingivorragie. Les différents produits nocifs contenus dans la cigarette agissent négativement sur la flore bactérienne de la bouche. Ce dysfonctionnement entraîne une mauvaise oxygénation du sang et diminue ainsi la capacité de cicatrisation des gencives. Ces produits agissent également sur les défenses immunitaires ce qui a pour conséquence la prolifération des mauvaises bactéries.

Une alimentation déséquilibrée peut favoriser l'apparition d'une gingivorragie. En effet, le manque de vitamine C cause une diminution de la capacité de cicatrisation des tissus. Les médicaments peuvent être aussi à l'origine d'une gingivorragie. Certains produits pharmaceutiques ont la particularité d'accroître la pression sanguine, de réduire les défenses immunitaires ou d'influencer la production salivaire. Ils peuvent donc favoriser de cette façon le saignement de la gencive ou concourir à l'apparition d'une infection. Certaines personnes ont des prédispositions (les hormones ou les gènes) et peuvent donc avoir l'affection en l'absence de ces facteurs.

Traitements homéopathiques

Pour réduire les manifestations de la gingivorragie, l'homéopathie dispose de plusieurs remèdes. Le Kalium Bichromicum et le Mercurius Solubilis sont recommandés pour traiter les saignements de la gencive. Le Kalium Phosphoricum est adapté aux personnes d'un âge avancé ou chez les personnes asthéniques.

Pour les gencives ulcérées, il est conseillé de prendre Lachesis mutus 7 CH. Il faut 5 granules du produit à prendre toutes les 3 heures. Les délais peuvent varier en fonction des symptômes ressentis.

Pour les cas de gingivorragie accompagnée d'aphtes ou de sécheresses buccales, le produit homéopathique préconisé est Nux Vomica. Il doit être pris deux fois dans la journée. La quantité recommandée de Nux Vomica est de 5 granules.

Si les symptômes s'aggravent (douleurs fréquentes et forte sensibilité des gencives), l'Ammonium Carbonicum et le Phosphoricum Acidum. Pour les patients dont la gingivorragie est accompagnée d'inflammations relativement graves de la gencive, il est préconisé de combiner le Baryta Carbonica (1-3CH) et le Baryta Carbonica (9-30CH). Les prises de ces produits doivent être espacées. En cas de gingivorragie à répétition, il est possible de poursuivre le traitement avec ce remède. Toutefois, il doit être employé à faible dilution.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Maladies et troubles dentaires

Pathologies

Santé Doc