29 novembre 2014 AccueilMaladiesMaladies et troubles dentairesPlaque dentaire

La plaque dentaire et son impact sur la santé

Impliquée dans l’apparition des caries, la plaque dentaire est une substance blanchâtre se formant à la surface de la dent ainsi qu’au niveau des gencives. Sa composition est faite d’éléments nocifs pour une bonne santé dentaire dont des protéines salivaires, des bactéries et de petits morceaux d’aliments. La plaque dentaire s’installe de façon continue et peut se transformer en tartre si rien n’est fait pour freiner son avancée. En ce moment, elle se minéralise par l’incorporation de sels de phosphate de calcium d’origine salivaire. Les dentifrices deviennent alors inefficaces face à un tel dépôt capable d’engendrer des maladies bucco-dentaires.

La plaque dentaire est bactérienne car elle abrite des bactéries qui secrètent des toxines aux effets néfastes pour la dent. Les professionnels conseillent d'adopter certains comportements afin d'éviter ce dépôt. La consommation d'aliments sucrés doit être limitée de même que le grignotage d'aliments collants durant toute la journée. Une visite régulière chez un chirurgien-dentiste permet de surveiller les dents et d'intervenir à temps pour empêcher que la plaque dentaire ne s'installe durablement et ne se transforme en tartre.

Formation

Dans la bouche est présente naturellement une diversité de bactéries. Par le phénomène de l'adsorption (fixation de molécules à la surface d'un solide), ces bactéries s'entassent à la surface de la dent et favorisent l'installation de la plaque dentaire.

La première étape de cette formation est la pellicule exogène acquise ou PEA. Et quelques minutes après le brossage, le processus est lancé. Le PEA est un substrat d'origine salivaire comportant des récepteurs en parfaite adéquation avec les adhésines bactériennes.

Les bactéries qualifiées de pionnières (liées à certains groupes des genres Streptocoques et Actynomyces) s'associent irréversiblement à la PEA pour constituer des micro-colonies. Grâce au phénomène d'adhérence inter bactérienne, d'autres bactéries issues des résidus d'aliments viennent se fixer afin de favoriser la formation de la plaque dentaire.

Maladies engendrées

Lorsque l'équilibre de l'« écosystème buccal » est perturbé par la plaque dentaire, des pathologies peuvent en profiter pour se signaler. La carie dentaire est la première maladie opportuniste dans la plupart des cas.

Les bactéries de la plaque dentaire sont considérées par l'organisme comme des corps étrangers et peuvent entrer en contact avec le sang ou les cellules immunitaires. Cette situation déclenche une défense immunitaire qui est extériorisée par une gingivite. La maladie peut finalement se muer en parodontite en cas de non traitement de la source d'infection.

Elimination

Un brossage correct des dents peut permettre d'éliminer la plaque dentaire et doit se faire au fur et à mesure de la formation de la plaque. A chaque brossage, il est conseillé d'insister jusqu'à ce qu'aucun dépôt ne soit visible. Pour vérifier cela, une observation minutieuse au miroir est nécessaire. La dent doit être très propre et bien lisse.

Avec la langue, il est possible de se faire une idée du résultat du brossage. Si à la suite d'un contact entre la pointe de celle-ci et la surface de la dent une sensation granuleuse est ressentie, cela veut dire que la plaque dentaire est encore présente. Certains produits sont des révélateurs de plaque dentaire et leur utilisation est plus pratique.

Une fois qu'un rinçage de la bouche est fait avec ces révélateurs après le brossage, les endroits où un dépôt subsiste sont découverts. En effet étant des colorants, ces produits laissent une couleur sur les parties où la plaque est encore présente. Un brossage après chaque repas est également recommandé pour éviter autant que possible ce dépôt.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Maladies et troubles dentaires

Santé Doc