18 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesHypnotiquesZopiclone

Le somnifère Zopiclone

La zopiclone présente un profil pharmacologique semblable à celui des benzodiazépines, avec une activité pharmacologique marquée par des propriétés hypnotiques, sédatives, anxiolytiques, anti-convulsivantes et myorelaxantes. Commercialisé sous différents noms, ce médicament est un somnifère délivré sur prescription médicale dans le but de traiter l’insomnie. Il est contre-indiqué chez certains patients, requiert, parfois, l’observation de certaines précautions dans certaines conditions cliniques. La prise de ce médicament provoque quelquefois des effets indésirables.

La zopiclone est indiquée dans le traitement de courte durée de l'insomnie. Il est préconisé pour le soulagement symptomatique de courte durée des troubles de sommeil. Ces symptômes sont marqués par des difficultés d'endormissement, des réveils fréquents au cours de la nuit (réveils nocturnes fréquents) ou tôt le matin (réveil précoce).

Ce médicament permet au patient de retrouver plus rapidement le sommeil et de dormir toute la nuit. Il réduit la latence du sommeil, diminue le nombre de réveils et accroît la durée et la qualité du sommeil. En somme, il réduit le temps qu'il faut pour s'endormir et augmente la durée du temps de sommeil.

Il est généralement prescrit pour un traitement symptomatique des troubles sévères du sommeil (insomnie occasionnelle ou transitoire), pour une durée maximale d'une à deux semaines.

Précautions d'emploi

La prise de la zopiclone doit être limitée dans la durée, car à la longue, elle peut provoquer une accoutumance ou une dépendance physique ou mentale. Pour éviter les symptômes de sevrage, l'arrêt du traitement ne doit pas être brusque, mais il doit intervenir de façon progressive, en accord avec le médecin traitant. Ce médicament ne doit pas être pris si l'emploi de temps du patient ne lui permet de dormir pendant une nuit complète (environ 7 à 8 heures). La zopiclone doit être administrée avec beaucoup de prudence chez les sujets âgés ou affectés par une insuffisance rénale.

Au cours du traitement, la consommation des boissons alcoolisées ou la prise des médicaments contenant de l'alcool, est fortement déconseillée.

Effets indésirables

La zopiclone a un effet thérapeutique, mais comme la plupart des médicaments, elle peut provoquer des effets indésirables chez certains patients. Les effets les plus courants sont la somnolence, la fatigue, un arrière-gout amer, une sécheresse buccale, des étourdissements, des troubles de la mémoire, une augmentation de l'appétit, une anorexie, la confusion, des sensations ébrieuses, des difficultés de concentration. Des effets indésirables cutanés peuvent, également, apparaître avec notamment des éruptions cutanées, des démangeaisons.

Contre- indications

La zopiclone ne doit pas être administrée aux patients affectés par une faiblesse musculaire sévère ou par une myasthénie grave. Une insuffisance hépatique sévère, des difficultés respiratoires importantes, une pathologie pulmonaire grave et un syndrome grave d'apnée du sommeil, constituent des contre-indications.

D'autres contre-indications prévalent lorsqu'il y a une hypersensibilité à la zopiclone ou à l'un des constituants qui entrent dans la composition de ce médicament et d'une allergie à un médicament de type benzodiazépine.

Compte tenu des risques d'anomalies fœtales, de malformations congénitales, la prise de la zopiclone est déconseillée aux femmes enceintes. Ce médicament n'est pas recommandé aux femmes qui allaitent.

Hypnotiques

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc