29 novembre 2014 AccueilGrossesse et bébéFemme et grossesseSpasfon

Spasfon, efficace contre les spasmes

Spasfon est un antispasmodique faisant partie de la classe thérapeutique des antalgiques. Il contient principalement du phloroglucinol et du triméthylphloroglucinol. La prise de ce médicament est possible en automédication de courte période. Toutefois dans le cadre du soulagement des contractions de la grossesse, il nécessite l’avis d’un médecin.

Spasfon s'avère un traitement efficace contre les manifestations spasmodiques et douloureuses. Ce médicament est indiqué contre les spasmes douloureux et aigus survenant au niveau des voies urinaires, comme les coliques néphrétiques, ainsi que ceux liés aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires. Spasfon traite également des manifestations spasmodiques douloureuses, notamment en gynécologie.

Ce produit peut en outre être utilisé en traitement adjuvant des contractions ressenties lors de la grossesse. On le trouve généralement en comprimés enrobés, en suppositoires et en ampoules injectables. Il revient au médecin de décider du mode d'administration en fonction de l'intensité des troubles. L'action du médicament est quasi instantanée avec la solution injectable de Spasfon. Toutefois l'action est de courte durée. Mais en général, le traitement est poursuivi avec les comprimés dont l'action est plus durable. Quant aux suppositoires, leur utilisation intervient lorsque le patient souffre de vomissement.

Contre-indications

L'utilisation de Spasfon est contre-indiquée en cas d'hypersensibilité à l'un de ses composants. Il est préférable que les femmes allaitantes ne l'utilisent pas en raison d'une absence d'études scientifiques sur ses effets sur le nourrisson.

Les sujets souffrant d'une intolérance au blé, au lactose ou au fructose ne doivent pas se soigner avec Spasfon. Et puis un avis médical est nécessaire avant que les patients qui suivent un régime pauvre en sucres prennent le médicament, compte tenu de la présence de saccharose parmi ses excipients.

Précautions d'emploi

Un effet spasmogène est imputable à l'association de phloroglucinol à des antalgiques comme la morphine ou ses dérivés. Ces produits ont tendance à déclencher des crampes, ce que combat tout traitement antispasmodique. Cela dit, il importe de faire attention à une telle combinaison lorsqu'on se soigne avec Spasfon.

Lorsqu'on dispose le produit sous sa forme injectable, il est recommandé de le conserver loin de la lumière. Aussi, lors de sa mise en seringue, aucun autre produit ne doit être utilisé pour un quelconque mélange. Et même si les données médicales ne font pas référence de la dangerosité de Spasfon pendant la grossesse, il est mieux d'avoir l'autorisation d'un médecin avant de l'utiliser dans ce contexte.

Dans le cadre du traitement des coliques néphrétiques, il est bon de boire suffisamment d'eau afin que la formation de calculs soit évitée. Toutefois pendant une crise, on conseille de ne pas absorber de liquide en grande quantité au risque d'augmenter l'intensité des douleurs.

Effets indésirables

Des réactions allergiques peuvent apparaître pendant le traitement avec Spasfon. Ces manifestations sont principalement cutanées telles que des éruptions et des urticaires. Des cas d'allergie sévères sont mentionnés comme un œdème de Quincke, un choc anaphylactique et une hypotension artérielle. Ces différentes réactions ne sont pas à négliger lors de leur apparition et doivent même faire l'objet d'une urgence médicale.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Femme et grossesse

Médicaments

Santé Doc