4 novembre 2015 AccueilGrossesse et bébéFemme et grossesseEllaOne pour éviter une grossesse non désirée

EllaOne en pilule d’urgence

La pilule d’urgence EllaOne est un moyen d’empêcher de tomber enceinte à cause d’une relation sexuelle non protégée. En dépit de sa grande efficacité, il faut cependant être vigilant concernant le délai de prise du comprimé. Et pour ne plus se retrouver dans une telle situation, il faut consulter un médecin pour choisir une méthode de contraception régulière parmi les 4 types existants.

La pilule d'urgence ou pilule du lendemain est un médicament composé d'hormones ayant pour rôle de réduire le risque de fécondation et de ce fait les risques de tomber enceinte à la suite d'un rapport sexuel non protégé. On l'appelle également contraception d'urgence dans la mesure où il évite la grossesse non désirée dès lors qu'on le prend après ce rapport le plus tôt possible. EllaOne fait partie de la nouvelle génération de pilule d'urgence.

Néanmoins, la pilule d'urgence n'est en aucun cas une pilule abortive qui pour sa part provoque un avortement. Ella-One n'est pas une pilule qui peut se substituer à une contraception classique. C'est tout simplement une méthode de contraception pour se rattraper si la contraception usuelle a échoué ou a été oublié. De ce fait, si la fécondation a eu lieu, EllaOne ne sera d'aucune utilité.

Qu'est-ce que EllaOne

EllaOne contient de l'ulipristal acétate qui retarde l'ovulation, qui est la libération de l'ovule par les ovaires ou la fécondation de l'ovule par un spermatozoïde. Pour ce faire, la pilule modifie l'action de la progestérone (hormone naturelle féminine) qui entre dans le processus de l'ovulation. EllaOne agit alors en empêchant la fécondation de l'ovule ou le retardement de l'ovulation. Et pour être efficace au maximum, il faut prendre le comprimé dans les 120 heures suivant la relation sexuelle non protégée.

Quand et comment prendre EllaOne

EllaOne est conseillé aux jeunes filles pubères ou aux femmes adultes qui ont eu un rapport sexuel non protégé et qui souhaitent ne pas tomber enceinte. Le risque subsiste cependant si la femme concernée n'est pas protégée par un autre contraceptif comme les pilules classiques, l'anneau ou le stérilet ou si le couple n'a pas utilisé de préservatif pendant l'acte sexuel. De ce fait, il est préférable de prendre la pilule d'urgence dès que possible pour plus d'efficacité.

Est-ce qu'elle protège des autres rapports sexuels non protégés

La pilule d'urgence EllaOne ne pourra pas éviter que la grossesse pour laquelle on l'a prise. Elle ne protègera pas pour les relations sexuelles suivantes. Il est alors conseillé d'avoir recours à un traitement hormonal contraceptif régulier pour éviter ce genre de situation.

Quelles sont les contre-indications ?

Ellaone n'étant pas une pilule abortive, elle ne peut pas empêcher une grossesse déjà en cours. Elle ne doit pas non plus être prise si on suit un traitement médicamenteux sans avoir consulté préalablement le médecin traitant. Il s'agit notamment des thérapies antituberculiniques, des médicaments contre les MST ou encore les antiacides, qui pourraient annuler son efficacité.

Que faire pour que ça ne se reproduise plus

Il faut savoir que la contraception d'urgence Ella-One n'est en aucun cas une contraception régulière. En effet, elle ne peut pas remplacer une contraception efficace sur le moyen et le long terme. Il reste de ce fait à choisir une méthode de contraception efficace, fiable et régulière pour éviter une grossesse.

Les moyens contraceptifs réguliers

Il existe quatre types de méthodes contraceptifs qui sont les dispositifs mécaniques qu'on utilise à chaque relation sexuelle, les moyens hormonaux, les dispositifs réversibles et les méthodes irréversibles.

Les dispositifs mécaniques

Ces contraceptions sont le diaphragme, le préservatif ou encore la cape cervicale. Elles servent de barrière physique qui empêche les spermatozoïdes d'atteindre le col de l'utérus. On comptera également la gelée, l'ovule vaginal et les éponges qui détruisent pour leur part les spermatozoïdes qui les touchent.

Les contraceptions hormonales

Les méthodes hormonales sont utilisées de façon régulière. On connait les pilules mais également les patchs et les anneaux vaginaux. Elles renferment des hormones qui empêchent l'ovulation.

Les systèmes contraceptifs d'actions réversibles

Ces derniers sont utilisés sur une longue durée mais leur action est réversible. Il s'agit des implants qu'on insère sous la peau au niveau du bras. Ils contiennent des hormones, émises de façon dosée et régulière. On peut les conserver jusqu'à 3 ans successifs.

Les systèmes contraceptifs irréversibles

Le système de contraception irréversible consiste à une stérilisation féminine ou masculine par le biais d'une opération chirurgicale, menée au niveau des trompes chez la femme et des canaux déférents chez l'homme. Ceci, afin d'empêcher la rencontre des spermatozoïdes avec l'ovule.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le guide spécialisé sur la pilule du lendemain et en particulier la page sur ellaOne

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Femme et grossesse

Santé Doc