10 décembre 2014 AccueilGrossesse et bébéFemme et grossesseRisques liés à la maternité précoce

Les risques liés à la maternité précoce

Les grossesses précoces aboutissent à 2% de naissances dans le monde. Toutefois, être enceinte à l’adolescence expose à plusieurs risques. Et parfois, les conséquences sont dramatiques. Généralement, une grossesse est dite précoce lorsqu’elle est portée par une fille âgée de moins de 18 ans. Le phénomène existe partout dans le monde, particulièrement en Afrique et en Asie, et aboutit très souvent à un drame. Selon le rapport annuel de l’Unicef axé sur la santé des mères, 70 000 jeunes femmes, dont l’âge est compris entre 15 et 19 ans, meurent chaque année pendant l’accouchement ou à la suite des complications de grossesse. La maternité précoce est considérée comme le principal facteur de mortalité de la mère et de l’enfant.

Les dangers des grossesses contractées pendant l'adolescence ne guettent pas seulement les jeunes mères car les bébés à naître peuvent être très mal en point. Le manque de suivie ou la découverte tardive de ces grossesses ainsi que les attitudes interdites à la femme enceinte peuvent engendrer de sérieuses complications durant l'accouchement. Plus la femme est jeune, plus les risques sont grands.

De mauvaises habitudes adoptées par ignorance

En général, les grossesses précoces bien suivies ne sont pas plus risquées que celles prises par les femmes plus âgées. Toutefois, la plupart est découverte tardivement, souvent au dernier trimestre, d'où leur vulnérabilité. Ainsi la jeune fille enceinte, ignorant les exigences de son état, n'adopte pas toujours de bons comportements, ce qui l'expose à de gros risques. Son alimentation ne se fait pas correctement et est matérialisée par la consommation anarchique de gras et de sucre dont la conséquence est une mauvaise absorption du fer par l'organisme.

L'usage d'alcool, de tabac et même de drogue est courant chez les adolescentes, des substances pourtant déconseillées en cas de grossesse. La jeune fille enceinte peut présenter une pré-éclampsie. Il s'agit d'un état pathologique qui apparait dès la 20ème semaine de grossesse. La femme enceinte présente dans ce cas une protéinurie, c'est-à-dire des protéines dans les urines. Une prise de poids anormale est constatée et est accompagnée d'œdème. Une hypertension est aussi constatée en cas de pré-éclampsie.

Complications pour le bébé

Les substances déconseillées pendant la grossesse et pourtant consommées par l'adolescente enceinte ont des répercussions négatives sur le bébé. Des malformations peuvent survenir si la grossesse arrive à son terme. Une hypotrophie, ou petit poids de naissance, est remarquée dans de nombreux cas, une situation lourde de conséquences à long terme. On évoque qu'un enfant mis au monde par une mère âgée de moins de 18 ans a 60% de risque supplémentaire de mourir dans sa première année que celui né d'une mère plus âgée.

Complications à l'accouchement

Le bébé peut naitre prématurément et présenter plusieurs problèmes de santé. Les données révèlent même que le risque de naissance avant terme est particulièrement élevé chez la mère adolescente que celle plus âgée.

En général, l'accouchement en cas de maternité précoce n'est pas plus difficile que celui d'une grossesse à 30 ans par exemple. Les césariennes sont même moins nombreuses que la moyenne dans un contexte de maternité précoce. On ne peut donc évoquer une immaturité du bassin osseux comme un frein dans la bonne réalisation de l'acte d'accouchement.

Toutefois, le recours aux forceps (instruments pour extraire le fœtus) est courant car certaines adolescentes ont tendance à paniquer et ne suivent pas bien les conseils du corps médical lorsqu'elles doivent pousser. Et cette mauvaise gestion dont font preuve ces futures jeunes mères est parfois à la base des complications qui surviennent à l'accouchement.

Messages

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Femme et grossesse

Santé Doc