16 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieManie

La manie : symptômes, causes et traitement

La manie est un état mental caractérisé par une euphorie déraisonnable, des humeurs très intenses ou des sautes d’humeur, des périodes d’hyperactivité et d’irritabilité. Cet état d’excitation psychique et motrice associée à une exaltation persistante de l’humeur peut être la manifestation d’un trouble bipolaire.

Dans les cas extrêmes, la manie peut provoquer des symptômes psychotiques tels que les hallucinations et les délires.

Les symptômes de la manie

La manie se manifeste par la persistance d'une humeur élevée de façon anormale pendant au moins une semaine, une altération du fonctionnement professionnel ou social et par une série de symptômes.

Le sujet est animé d'un sentiment euphorique ; il est optimiste, généreux, jovial et ressent une sensation d'aisance et une grande estime de soi. L'humeur est fluctuante, change rapidement et peut se transformer en irritabilité.

L'excitation psychique est marquée par une accélération de la pensée qui a pour conséquence des troubles du cours de la pensée, une fuite des idées, des difficultés de concentration. Les digressions sont multiples avec des passages du coq-à-l'âne et des flux de paroles. Le discours est très rapide avec un besoin de parler

L'agitation motrice amène le patient à entamer plusieurs activités qu'il ne termine pas. Il est sans cesse en activité ou se lève brutalement. Cette agitation est stérile, désordonnée et sans but précis.

Les troubles comportementaux et médico-légaux peuvent transparaître avec des comportements agressifs, des actes délictueux, des conduites sexuelles inconséquentes, des dépenses inconsidérées, une diminution de la pudeur. Le sujet s'engage dans des activités à risque telles que les conduites automobiles dangereuses.

Des signes somatiques sont également perceptibles avec un amaigrissement, une insomnie sans fatigue, une réduction du besoin de sommeil ou une diminution de la soif et de la faim.

Les causes de la manie

Les causes de la manie peuvent être d'ordre neurologique. Un traumatisme crânien, des accidents vasculaires cérébraux, des tumeurs frontales ou diencéphaliques peuvent précipiter ainsi la manifestation des symptômes liés à la manie.

L'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie sont des pathologies endocriniennes qui, au même titre que les pathologies infectieuses telles que l'herpès encéphalite, la neurosyphilis, la grippe, sont susceptibles de provoquer des épisodes maniaques.

Certains médicaments, notamment les antidépresseurs tricycliques, les antihypertenseurs centraux, les anticholinergiques peuvent induire un état d'excitation de type maniaque qui peut également apparaître sous l'effet de certaines intoxications toxicomaniaques résultant de l'abus des drogues (cocaïne, amphétamine, opiacé, haschisch…).

Le traitement de la manie

Les personnes affectées par la manie sont traitées avec des médicaments bien spécifiques, à savoir, les neuroleptiques qui ont un effet sédatif sur les symptômes et les antipsychotiques atypiques qui permettent de contrôler les épisodes maniaques. Les thymorégulateurs sont prescrits en vue de réguler l'humeur. Les patients affectés par une manie sévère sont pris en charge en hospitalisation, en urgence psychiatrique.

Dans le cadre du traitement de la manie, la pharmacothérapie peut être combinée à une psychothérapie en vue de favoriser l'adhésion thérapeutique, de développer des stratégies d'adaptation face aux contraintes liées aux épisodes maniaques et de stabiliser l'humeur. L'approche psychothérapeutique vise ainsi à améliorer la qualité de la vie et le fonctionnement social du patient.

L'électro-convulsivothérapie, anciennement appelée sismothérapie, est également un traitement efficace contre les manies sévères lorsque les résultats de la pharmacothérapie ne sont pas satisfaisants.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc