14 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieParasomnies

Les parasomnies, une foule d’activités et de faits inconcients

Les parasomnies sont un ensemble d’évènements physiques, d’expériences indésirables et de phénomènes anormaux qui surviennent après l’endormissement, pendant le sommeil ou durant les éveils du sommeil. Il s’agit d’un groupe hétérogène de troubles moteurs ou psychiques associés au sommeil et qui se manifestent par des activités motrices importantes, des émotions, des perceptions, des rêves inconscients, des comportements physiques ou verbaux indésirables, des phénomènes physiologiques.

Ces manifestations peuvent survenir régulièrement ou rarement, au cours du stade du sommeil paradoxal ou du sommeil non-paradoxal, avec des comportements orientés vers un but inconscient. Généralement, le sujet affecté reste endormi et ne se souvient pas de ces évènements lors du réveil.

Classification des parasomnies

Les parasomnies sont généralement classées en fonction du stade du sommeil au cours duquel elles surviennent.

Les parasomnies du sommeil lent profond

Elles sont caractérisées par des éveils incomplets qui surviennent à la fin du premier ou du deuxième cycle du sommeil avec une activité mentale, motrice ou végétative. Ces troubles de l'éveil englobent :

  • le somnambulisme qui est marqué par une déambulation nocturne inconsciente avec une désorientation spatio-temporelle et une lenteur de la parole.
  • les éveils confusionnels (ou ivresse du sommeil) qui se manifestent par des épisodes d'état de confusion, des pensées confuses, de l'agitation, des pleurs.
  • la terreur nocturne est dominée par un réveil brutal accompagné des cris stridents, d'une expression de panique.

Les parasomnies du sommeil paradoxal

Les parasomnies qui apparaissent au cours de cette phase du sommeil sont dominées par des réactions psychologiques et physiologiques. Ce sont :

  • le trouble du comportement du sommeil paradoxal : il pour trait spécifique des troubles du comportement se manifestant par des rêves en actes ou des représentations motrices des rêves violents, une intense activité motrice, des comportements agressifs, déclenchés au cours du sommeil paradoxal.
  • la paralysie du sommeil est associée à une paralysie temporaire ou une atonie musculaire au cours du sommeil.
  • les cauchemars sont des rêves anxiogènes, effrayants ou angoissants avec un contenu émotionnel.

Les autres parasomnies non-spécifiques du type de sommeil

Elles surviennent pendant le sommeil et au cours de la transition de l'éveil au sommeil. Elles regroupent :

  • l'énurésie nocturne est une émission involontaire d'urine qui survient de façon récurrente.
  • le bruxisme est caractérisé par des grincements des dents ou un crissement des dents pendant le sommeil.
  • la somniloquie consiste à parler pendant le sommeil sans s'en rendre compte.
  • les catathrénies sont des gémissements ou des vocalisations expiratoires, des grognements inarticulés.

Les causes des parasomnies

Les causes des parasomnies ne sont par clairement définies, mais elles peuvent être liées à un besoin excessif de sommeil, à la prise de certains médicaments, à la consommation de drogue ou de alcool au moment du coucher.

Les parasomnies peuvent être favorisées par l'irrégularité ou une privation du sommeil, les mouvements périodiques ou des troubles tels que l'apnée du sommeil. Les facteurs susceptibles de déclencher des perturbations au cours du sommeil sont le stress émotionnel, l'anxiété, les maladies dégénératives telles que la maladies de Parkinson.

Le traitement des parasomnies

Les parasomnies sont souvent occasionnelles ou physiologiques et surviennent généralement au cours de l'enfance. Dans ces conditions, elles ne nécessitent pas un traitement spécifique mais des mesures d'hygiène de sommeil ou visant à lutter contre les facteurs favorisants.

La persistance ou le caractère répétitif des troubles et la sévérité des accès chez l'enfant et l'adulte, justifient l'exploration de diverses approches thérapeutiques. Le traitement psychologique, par le biais des thérapies cognitives et comportementales, peut être ainsi recommandé.

La thérapie médicamenteuse est également envisagée avec la prescription des médicaments tels que les benzodiazépines et des antidépresseurs tricycliques.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc