5 juillet 2014 AccueilMaladiesPsychopathologie et neuropathologieComportement antisocial de l’adulte

Reconnaître et soigner le comportement antisocial de l’adulte

Un comportement antisocial est une façon d’agir ou de réagir contrairement aux normes et valeurs sociales et culturelles. Ce type de comportement qui se manifeste par une transgression ou un manque de respect à l’égard des coutumes sociales, est particulièrement nuisible à la société. Il va à l’encontre du bien être et de l’intégrité physique des individus.

Ce comportement peut être impulsif dans le but de satisfaire des besoins personnels, avec peu d'égard pour les conséquences des actes perpétrés.

Les personnes qui affichent ces comportements antisociaux manifestent à bien des égards un désordre au niveau de la conduite ou un trouble de la personnalité.

Comment reconnaitre un comportement antisocial chez l'adulte ?

Il existe un ensemble d'actes ou de réactions qui traduisent la prévalence d'un comportement antisocial. Ce sont :

  • l'irritabilité, l'hostilité et l'agressivité (verbale ou physique).
  • l''égoïsme et l'égocentrisme.
  • l''adoption de comportement contraire aux normes sociales.
  • l''indifférence à l'égard de sa sécurité et de celles des autres.
  • l''absence de ressentis émotionnel.
  • la persistance d'un comportement marqué par le mensonge et la tromperie dans le but d'exploiter les autres.
  • le manque d'empathie pour les autres et l'absence de remords en cas d'agression sur autrui.
  • le mépris du droit, de l'autorité, la non-conformité aux règles quotidiennes et le non-respect des droits d'autrui.

Quelles sont les causes du comportement antisocial chez l'adulte ?

Les manifestations d'un comportement antisocial chez l'adulte peuvent résulter d'une enfance difficile au sein de l'environnement familial. Le cadre familial peut être en cause lorsque les parents alcooliques ou toxicomanes ont recours aux châtiments corporels et à des pratiques éducatives coercitives.

La violence au sein de la famille et l'existence d'antécédents familiaux marqués par des comportements antisociaux, constituent des facteurs de risque. Elles peuvent influencer négativement les interactions sociales et provoquer des comportements perturbateurs ou des attitudes caractérisées par la violence à l'égard des autres.

Ces comportements peuvent également résulter d'une souffrance psychique ou d'un tempérament, d'une personnalité bien spécifique (personnalité antisociale, sociopathe).

La consommation de la drogue et la dépendance à l'alcool peuvent causer des de problèmes de comportement, notamment le non-respect des règles sociales et l'agressivité, qui affectent les interactions de l'adulte avec son environnement immédiat.

D'autres facteurs tels que les pathologies d'origine organique (lésions cérébrales, traumatisme crânien) ou psychologique (psychoses) peuvent précipiter la manifestation de comportement antisocial.

Comment traiter le comportement antisocial chez l'adulte ?

L'adoption de comportement prosocial constitue l'objectif majeur de la prise en charge des personnes manifestant des comportements antisociaux.

Dans cette perspective, l'approche psychothérapique, avec notamment la thérapie cognitive et comportementale, est la mieux adaptée. Elle contribue au changement des modes pensées susceptibles d'engendrer des comportements nuisibles à la société et aux individus.

Le recours à la chimiothérapie, est parfois envisagé pour traiter une pathologie ou pour atténuer l'agressivité, par le biais des antipsychotiques, des antidépresseurs ou des médicaments qui stabilisent l'humeur. Dans certains cas, le traitement médicamenteux devrait aider le sujet afin qu'il puisse contrôler son comportement (agressif).

Messages

  • Je suis avec un anti social depuis 10ans
    mais je viens juste de comprendre ses comportements

    Quels risques je prends avec cette personne qui boit et qui fume un peu de chose qui atteind le cerveau.

Psychopathologie et neuropathologie

Santé Doc