18 novembre 2014 AccueilMédicamentsPsychotrophesHypnotiquesZaleplon

Zaleplon, efficace contre l’insomnie

Chimiquement différent des benzodiazépines, le Zaleplon agit cliniquement, de façon identique, à ces derniers, en potentialisant l’effet des récepteurs GABA (acide gamma-amino-butyrique). Les propriétés pharmacologiques de ce médicament permettent de traiter l’insomnie. La prise de ce médicament est, parfois, contre-indiquée chez certains patients ou requiert beaucoup de prudence pour limiter les réactions indésirables au cours du traitement.

Le zaleplon est indiqué pour le traitement de courte durée de l'insomnie. Il est préconisé pour la prise en charge thérapeutique des patients souffrant d'une insomnie et ayant des troubles de l'endormissement ou des difficultés d'endormissement. Ce sont des sujets qui éprouvent des difficultés pour s'endormir ou qui peuvent se réveiller fréquemment pendant de longues heures au cours de la nuit ou qui peuvent se réveiller très tôt le matin. Ainsi, le sommeil est perturbé, il est de mauvaise qualité.

La prescription du zaleplon permet d'envisager le traitement pharmacologique de l'insomnie. Ce médicament permet de maintenir le sommeil, d'améliorer la qualité du sommeil. Il provoque la somnolence, favorise l'endormissent et permet au patient de rester endormi. Il constitue un recours pour les patients qui ne parviennent pas à initier le sommeil.

Précautions d'emploi

Le zapelon est un médicament indiqué pour une utilisation à court terme, généralement, pour une période maximum de 7 à 10 jours. L'utilisation pendant une période prolongée peut provoquer une dépendance physique ou psychique.

La consommation de l'alcool pendant le traitement peut amplifier le risqué lié à la survenue des effets secondaires tels que le somnambulisme. L'association du zapelon avec d'autres somnifères ou des dépresseurs du système nerveux central, peut également favoriser le risque de survenue d'activités inconscientes se produisant pendant le sommeil (somnambulisme).

Il convient de renoncer aux activités qui exigent une attention particulière ou une vigilance (la conduite automobile, la manipulation des machines dangereuses) pendant la durée du traitement, compte tenu des risques de somnolence.

L'arrêt brutal du traitement peut avoir pour conséquences des symptômes de sevrage, marqués par des agitations, des hallucinations, des maux de tête. Pour ce faire, il convient d'arrêter le traitement de façon graduelle.

Effets indésirables

La prise du zaleplon peut provoquer des étourdissements, des maux de tête, une somnolence diurne, des vertiges, de troubles de l'attention, une baisse de la concentration, des nausées, des vomissements, des maux de ventre, une asthénie, des troubles visuels. Des troubles de la mémoire, des agitations nocturnes et une confusion mentale, peuvent également survenir.

Contre- indications

L'hypersensibilité au zaleplon ou à n'importe quel excipient qui entre dans la composition de ce médicament, constitue une contre-indication. Ce médicament ne doit pas être administré aux personnes affectées par un problème respiratoire ou une apnée du sommeil, une faiblesse musculaire sévère ou une myasthénie. Les personnes qui souffrent d'une insuffisance rénale grave, d'une insuffisance hépatique, ne doivent pas prendre ce médicament.

Le zaleplon n'est pas conseillé aux enfants, notamment aux patients âgés de moins de 18 ans, c'est un médicament réservé aux adultes. Il est déconseillé aux femmes enceintes et au cours de la période de l'allaitement.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Hypnotiques

Psychotrophes

Médicaments

Santé Doc