26 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesTroubles de l’appétit et homéopathie

Remédier aux troubles de l’appétit avec l’homéopathie

Les troubles de l’appétit sont assez variés et touchent aussi bien les enfants que les adultes. Il peut s’agir d’un manque d’appétit, d’une consommation excessive d’aliments ou d’une alimentation peu variée. Plusieurs remèdes homéopathiques permettent de remédier à ces dysfonctionnements des habitudes alimentaires.

En général, les déséquilibres psychologiques sont à l'origine des troubles de l'appétit. En effet, il peut s'agir d'un rejet de l'image que l'individu a de lui-même, de difficultés relationnelles avec son entourage ou du manque de maîtrise de soi. Toutefois, il est possible que le trouble de l'appétit soit dû à des pathologies comme le diabète, des pathologies digestives ou les infections. Les femmes, les adolescents et les enfants de bas âge sont les personnes les plus touchées par ce phénomène. On distingue plusieurs types de troubles alimentaires.

Les différents troubles de l'appétit

L'anorexie, la boulimie et l'hyperphagie boulimique sont les troubles de l'appétit les plus rencontrés. Les personnes touchées par l'anorexie ressentent le besoin de conserver leur ligne. Ce besoin se transforme progressivement en obsession. Cela finit par se sentir au niveau de leur alimentation.

Durant les repas, les personnes anorexiques prennent de petites bouchées et mastiquent longuement la nourriture. Au terme du repas, celles-ci finissent rarement leur plat. Les femmes sont le plus touchées par ce trouble alimentaire. Ce trouble peut avoir des conséquences graves sur la santé et peut entraîner la mort de la personne atteinte.

Contrairement à l'anorexie, la boulimie se traduit par l'absorption démesurée de nourriture. Ce déséquilibre est favorisé par le stress, la dépression, l'anxiété ou la honte. Les personnes boulimiques ont généralement conscience de leur état et tentent par divers moyen de résoudre leur déséquilibre alimentaire. Les adolescents sont les plus atteints par ce phénomène.

Quant à l'hyperphagie boulimique, elle demeure similaire à la boulimie. Toutefois, le sujet boulimique n'est pas conscient de son état. De plus, il consomme à tout moment. Il consomme toujours même lorsque son estomac est plein. Ces personnes ont des remords après leur repas ou font des dépressions.

Traiter les troubles de l'appétit avec l'homéopathie

Le dosage des remèdes homéopathiques varie de 9 à 15 CH. Le dosage est déterminé en fonction de l'ampleur des symptômes. L'anorexie est traitée avec le Lac Caninium et Sepia Officinalis.

Pour aider à un rétablissement de l'équilibre alimentaire chez l'enfant, le Lycopodium est le remède employé. Si le sujet à un corps faible ou maigre, le traitement à base de Silicea est recommandé.

En cas d'amincissement de la partie supérieure du corps ou de constipations avec des selles déshydratées, le Natrum mariaticum peut être prescrit. Ce remède aide à restaurer le déséquilibre métabolique. Les personnes boulimiques attirées par les aliments sucrés doivent prendre le Pulastilla.

Pour les individus dont la boulimie est favorisée par le stress, il est conseillé de prendre Nux Vomica et Anacardium Orientale. Pour les enfants boulimiques, il est recommandé de prendre l'Iodum pour réduire les effets des troubles. Il est indiqué chez les enfants hyperactifs dont le corps est relativement maigre. Pour les enfants qui apprécient les aliments fumés et salés, il faut opter pour Calcarea phosphorica.

Le suivi médical

Pour éviter des complications, il est recommandé de suivre des séances de thérapies de groupe, familiales, behaviorales, etc. Par ces méthodes psychologiques, la personne atteinte pourra obtenir un rétablissement à long terme.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc