26 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesOstéopénie

Combattre l’ostéopénie par l’homéopathie

On parle d’ostéopénie lorsque l’os se déminéralise, se fragilise et perd en densité. La personne concernée constate une modification de ses os. Ceux-ci deviennent de plus en plus petits et très fragiles. L’ostéopénie n’est pas une maladie à proprement parler, mais un processus physiologique naturel qui peut évoluer vers une ostéoporose, s’il n’est pas correctement pris en charge.

La fragilisation osseuse atteint plus particulièrement les femmes ayant atteint la cinquantaine, et ceci en raison de la chute importante des taux sanguins d'œstrogènes après la ménopause. Le recours à l'homéopathie permet de freiner le processus et d'éviter que ce mal ne dégénère en ostéoporose.

Causes de l'ostéopénie

Il faut, avant tout, comprendre que l'ostéopénie est un processus naturel. Cela s'explique par le fait qu'a à partir d'un certain âge, la résorption osseuse est supérieure à la formation osseuse. La croissance des os diminue et tend à s'arrêter.

Cette perte osseuse est d'environ 30% chez l'homme ayant un âge compris entre 20 et 80 ans, tandis qu'elle peut atteindre 50% chez les femmes ayant atteint la ménopause. Cette différence significative s'explique notamment par la baisse importante du taux d'œstrogènes après la ménopause.

Signes et symptômes annonciateurs de l'ostéopénie

Si une carence en vitamine D et en calcium survient et que l'os devient fragile ou se casse à la moindre chute il peut s'agir d'une ostéopénie. Les signes annonciateurs de l'ostéopénie sont les vertiges, les nausées et les vomissements. Le patient peut également souffrir d'une baisse de la vision, de problèmes auditifs et de fortes douleurs abdominales.

Le malade constatant ces signes est appelé à consulter rapidement un médecin qui lui fera une ostéodensimétrie pour déterminer s'il s'agit éventuellement d'une ostéopénie. L'ostéodensimétrie consiste à mesurer la densité minérale osseuse afin d'aboutir à un résultat appelé le score T. Si ce score est compris entre 1et 2,5 il s'agit d'une ostéopénie.

Traitement homéopathique de l'ostéopénie

Le traitement vise à ralentir, voire stopper la déminéralisation du squelette. Afin d'éviter cette situation le patient est invité à prendre une dose de Silicea 7 CH à son réveil et une dose de Symphytum 5 CH avant de se mettre au lit. Ces deux remèdes pourront être associés à une dose hebdomadaire de Natrum Mur 9 CH.

Le calcium est le principal élément constitutif des os. Sa perte conduit donc à une forte fragilisation de ceux-ci. Un apport en calcium est essentiel au cours de ce traitement. Pour ce faire le patient devra recourir à des remèdes riches en calcium et en vitamine D. Cette vitamine permettra notamment de maximiser l'absorption intestinale du calcium apporté par le régime alimentaire.

Le patient devra à cet effet recourir, pendant deux mois, à des prises hebdomadaire de Calcarea phosphorica 9 CH. A ce remède, il pourra associer les médicaments Silicea 7 CH, Natrum Muriaticum 4 CH et Symphytum 5 CH, à prendre respectivement au réveil, dans la matinée et au coucher.

Précautions et mise en garde

L'ostéopénie ne se guérit pas puisqu'il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'une étape normale de la vie d'une personne qui prend de l'âge. Il est toutefois possible de retarder sa survenance et de minimiser ses impacts par une alimentation riche en vitamine D et en calcium.

Il faut pour ce faire consommer une quantité importante de légumes verts et de produits laitiers. Il faut aussi pratiquer régulièrement le sport, marcher suffisamment pour détendre les os et les muscles et surtout éviter la consommation excessive de tabac et d'alcool.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc