26 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesPleurésie

Combattre la pleurésie grâce à l’homéopathie

La pleurésie est une pathologie inflammatoire qui touche la membrane qui enveloppe et préserve les poumons. Cette affection peut être provoquée par une tumeur, une inflammation des organes environnants, des troubles cardiaques, des traumatismes, etc. Les symptômes de la pleurésie peuvent être apaisés à l’aide de remèdes homéopathiques.

La plèvre se compose de deux membranes : le feuillet pariétal qui recouvre la cavité pulmonaire et le feuillet viscéral qui est en contact direct avec les poumons. Ces membranes peuvent être sujettes à deux types de pleurésie. Il s'agit de la pleurésie avec épanchement et de la pleurésie sèche ou la pleurite. On parle de pleurésie aiguë lorsque l'affection survient de manière brusque. Lorsque l'affection perdure pendant une période relativement longue, il s'agit d'une pleurésie chronique. La pleurésie peut survenir de différentes manières.

Les causes d'une pleurésie

Les pleurésies sont principalement causées par des infections, des pathologies cancéreuses ou des traumatismes au niveau des poumons. Les pleurésies d'origine infectieuses sont causées soit par des infections virales (grippe, etc.) soit par des infections bactériennes (pneumonie, coqueluche, septicémie, etc.).

Les traumatismes engendrant la pleurésie sont le plus souvent des troubles touchant directement les poumons ou d'autres organes (le cœur, le foie, etc.). Les embolies pulmonaires, les œdèmes pulmonaires, l'asthme, les maladies provoquées par les parasites, les collagénoses représentent les différents facteurs susceptibles d'engendrer ces affections.

Le traitement homéopathique de la pleurésie

Bien que les douleurs de l'affection peuvent passer inaperçues la plupart du temps, il est possible que certains facteurs accroissent l'intensité de celles-ci. Dans ce cas, il est conseillé de les traiter avec le Bryonia. Ce remède homéopathique s'utilise à 15 CH. Si le traitement à base de Bryonia n'est pas concluant, il est recommandé d'employer Abrotanum.

En fonction des signes de l'affection, le dosage de ce remède peut aller de 3 à 30 CH. Si les douleurs apparaissent dans les prémices de l'inflammation, l'Aconit 4 CH est le produit homéopathique préconisé. Le traitement à base du produit se termine après 12 heures de prises successives ou lorsque l'utilisateur sue abondamment.

Au niveau des pleurésies avec épanchement conséquent, les symptômes de la maladie peuvent s'accompagner de douleurs aiguës et de difficultés respiratoires. Pour réduire les douleurs dues à l'inspiration d'air chaud, le remède homéopathique suggéré est l'Apis Mellifica 5 CH.

Il est également possible de remplacer le produit par l'Arsenicum Album 4 CH. Le Cantharis 5 CH est utile si ces différents symptômes sont accompagnés de forte transpiration. Pour les épanchements purulents il est conseillé de prendre Hepar Sulfur 5 CH, Veratrum Viride 5 CH et Naja 4 CH.

Dans le cas des pleurésies chroniques, les manifestations de l'affection sont difficiles à calmer. Cette variante de pleurésie est couramment traitée avec le Sulfur Iodatum 15 CH. On retrouve le produit dans le traitement des affections pulmonaires comme les bronchites et les pneumonies. Le produit doit être pris une fois par semaine durant trois mois. Pour un traitement intensif de l'affection, il est possible d'associer le Sulfur Iodatum 15 CH avec d'autres remèdes homéopathiques.

L'emploi des produits homéopathiques

Les produits homéopathiques doivent être pris conjointement avec des produits pharmaceutiques. Ils ne doivent pas constituer le traitement principal d'une affection. Il est également recommandé de consulter un spécialiste en homéopathie pour respecter les dosages et éviter les interactions avec d'autres produits.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc