19 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceNutrithérapie

La nutrithérapie, la thérapie par la nourriture

Les micronutriments et les macronutriments jouent un rôle précieux dans la prévention et le traitement de diverses pathologies. Ces éléments sont contenus dans les aliments et doivent être emmagasinés à bon escient afin de corriger les déficits minéro-vitaminiques. C’est en substance ce à quoi s’attèle la nutrithérapie, une médecine née aux Etats-Unis. Des progrès sont faits par les spécialistes de cette discipline qui ont pu mettre en place différentes approches nutritionnelles de qualité afin d’optimiser la santé. Les nutrithérapeutes proposent ainsi des compléments alimentaires permettant d’ajouter des nutriments dans une alimentation en vue de combler des besoins spécifiques.

A travers cette médecine nutritionnelle, l'action des micronutriments sur les mécanismes biochimiques de l'organisme est bien cernée. Les spécialistes de cette méthode dont le précurseur est le Dr Jean-Paul Curtay, ont une bonne connaissance de la façon dont ces micronutriments sont métabolisés au niveau des cellules et savent qu'en cas de déficit ou d'excès, des problèmes peuvent naître et seront perçus sur le plan physiologique. Leur rôle est donc de proposer une alimentation au cas par cas afin de trouver le bon équilibre, garant d'une meilleure santé.

L'indispensable consultation avant la thérapie

Avant tout traitement relevant de la nutrithérapie, un diagnostic doit être réalisé par un professionnel. Celui-ci passe au peigne fin tous les symptômes présentés par le patient tout en essayant d'en savoir plus sur la nature de son hygiène de vie.

Le nutrithérapeute enquête notamment sur les antécédents personnels et familiaux du sujet afin de faire un diagnostic réaliste. Il finit par mettre en évidence les excès ou les déficits nutritifs et propose le traitement nutritionnel adapté.

Pour un bon diagnostic, un bilan sanguin est parfois demandé car il permet de se faire une idée des dosages vitaminiques, d'oligo-éléments et aussi de minéraux. Un examen bio-impédancemétrie ainsi qu'un questionnaire alimentaire accompagnent souvent ce bilan sanguin.

Divers troubles traités par la nutrithérapie

Des troubles courants et moins sérieux sont efficacement traités par la nutrithérapie. C'est le cas de la malnutrition, de la nervosité, de la fatigue et du stress.

Les spécialistes assurent que cette discipline peut venir à bout de bien d'autres troubles et pathologies parmi lesquels figurent la chute de cheveux, la spasmophilie, le surpoids, la mauvaise digestion, la constipation et la baisse de la libido.

Il est par ailleurs possible de traiter d'autres maladies et dysfonctionnements plus graves tels que l'hypertension, la baisse des défenses immunitaires, l'anorexie, les problèmes cardiovasculaires, la boulimie, la cataracte, la dépression et certains cancers.

Les conseils alimentaires du nutrithérapeute

Lorsqu'on prend rendez-vous avec un nutrithérapeute et en fonction de son état, il donne un certain nombre de conseils alimentaires à appliquer selon sa situation personnelle. Par exemple le spécialiste demande d'éviter le grignotage qui est déconseillé pour une bonne santé.

Il pourrait aussi appeler à bien utiliser les graisses dans son alimentation ou de penser à faire des apports suffisants en antioxydants et en substrats essentiels. Pour aider le patient à appliquer ses conseils, le nutrithérapeute lui prescrit des compléments alimentaires en fonction de ses besoins et carences.

Seul un spécialiste de cette médecine douce doit proposer un traitement car des règles doivent être respectées. Par exemple, il ne faut pas consommer abusivement certaines vitamines et l'ingestion de certains nutriments doit se faire à des moments précis. C'est le cas des acides gras saturés dont la consommation est recommandée le matin tandis que la prise d'oméga-3 est plutôt conseillée le soir.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Médecine douce

Santé Doc