20 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesœdèmes et homéopathie

œdèmes : origines et traitement homéopathique

Un œdème est une infiltration de liquides dans les tissus et les muqueuses, causant leur gonflement. Son apparition est souvent liée à une réaction allergique ou à dysfonctionnement de l’organisme. Les œdèmes peuvent toucher aussi bien les organes externes que les organes internes.

Les œdèmes touchent principalement la peau ou les muqueuses. Ces réactions inflammatoires sont la conséquence de l'action immunitaire de notre organisme. Cette affection peut être aiguë ou chronique. C'est le plus souvent la conséquence une réaction allergique liée à une piqure d'insecte ou à la prise de certains médicaments.

Les œdèmes aigus correspondent aux œdèmes provoqués par un facteur précis pour une durée bien définie (les œdèmes survenant à la suite d'une allergie à certains aliments ou à une piqûre d'insecte). La forme chronique est provoquée par un dysfonctionnement de l'organisme. Certaines maladies d'origine métabolique, circulatoire, cardiaque ainsi que les varices et la phlébite peuvent être la cause de l'apparition d'un œdème.

L'origine des œdèmes

Les œdèmes peuvent être d'origine physiologique, pathologique, médicamenteuse, etc. Les œdèmes peuvent donc être causés par les changements anatomiques du corps comme les grossesses, le syndrome prémenstruel, les températures élevées, etc. Il est également possible que les œdèmes surviennent durant des affections dégénératives, cancéreuses, vasculaires (phlébite), cardiaques, etc.

Les allergies sont également à l'origine de la survenance des œdèmes. Il peut s'agir de réactions allergiques causées par des piqûres d'insectes, l'ingestion de certaines substances (médicaments, nourriture, etc.), etc. Au niveau des médicaments, ceux qui participent à la formation d'œdèmes sont essentiellement les inhibiteurs (les corticoïdes et les inhibiteurs calciques). Dans de rares cas, les œdèmes peuvent être engendrés par des troubles psychiques.

Traitement homéopathique des œdèmes

L'œdème n'est pas véritablement une pathologie. C'est pour cette raison que le choix des molécules homéopathiques doit se faire en fonction des symptômes présents. Lorsque l'œdème oculaire est associé à des démangeaisons et une sécheresse oculaire ainsi que des céphalées et vertiges, la molécule appropriée est le Cyclamen Europaeum 5 CH. La posologie est de 3 granules trois fois par jour.

Pour les œdèmes oculaires avec des troubles visuels, des douleurs et des démangeaisons ainsi qu'un écoulement de pus. Le remède idéal est 3 granules de Conium Maculatum 5 CH à prendre 3 fois par jour. Pour les œdèmes aigus, allergiques et inflammatoires apparaissant au niveau des articulations. Le remède homéopathique efficace est le Kalium iodatum 4 CH et Urtica urens 4 CH.

Contre les œdèmes provoqués par les chutes ou des piqures d'insectes il est conseillé de prendre 5 granules d'Apis mellifica 15 CH. Lorsque les œdèmes sont associés à un souci de jambes lourdes il est conseillé de prendre du Zincum metal ou du Vipera en dilution 4 CH ou 5 CH, mais la posologie doit être déterminée par un spécialiste.

Conseils sur le traitement homéopathique

Les produits homéopathiques du traitement ne possèdent pas d'effets secondaires ou ont une toxicité quasi-inexistante. Ils constituent donc rarement un danger pour la santé. Néanmoins, certains produits contiennent parfois du lactose ou du saccharose. Les utilisateurs ayant des intolérances à ces composants ne seront pas en mesure de suivre le traitement homéopathique.

Il est également interdit d'employer l'homéopathie en automédication. Il est impératif de prendre les produits qu'à la suite d'une consultation chez un spécialiste pour éviter les complications.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc