25 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesAlgodystrophie

Traitement homéopathique de l’algodystrophie

On regroupe sous le vocable algodystrophie un ensemble hétéroclite de manifestations douloureuses, qui affectent les articulations. Ces douleurs auxquelles on ne connait aucun traitement curatif peuvent, toutefois être soulagées par la prise de remèdes homéopathiques.

Les douleurs articulaires liées à l'algodystrophie résultent généralement d'un traumatisme. Elles surgissent généralement après un violent choc, une lésion ligamentaire ou une entorse. Il s'agit essentiellement de douleurs diffuses et profondes, qui s'apparentent à des décharges électriques ou à des brûlures.

Ces vives douleurs peuvent réduire de façon considérable la mobilité de l'articulation touchée. Cette maladie également connue sous le nom d'algoneurodystrophie peut être source de lourds handicaps, en raison des difficultés que pose sa prise en charge. Elle touche de façon prépondérante des individus dont l'âge est compris entre 35 et 65 ans, mais à de rares occasions elle peut affecter des sujets plus jeunes. La main, le poignet, le pied et l'épaule sont les articulations les plus fréquemment touchées par l'algodystrophie.

A de rares occasions, la maladie peut affecter le coude, la hanche ou le genou. Au nombre des facteurs de risques, on compte des pathologies telles que le diabète, la phlébite et les infarctus du myocarde, mais aussi des médicaments tels que les barbituriques.

Remèdes homéopathiques destinés à la prise en charge de l'algodystrophie

La prise en charge des douleurs liées à l'algodystrophie peut s'effectuer avec Calcarea phosphorica 5 CH. Le patient prendra, pour ce faire, une dose journalière de 5 granules et le traitement devra s'étaler sur une période de 2 mois. Si d'aventure, le patient ressent des symptômes d'ostéoporose tels qu'une fragilisation des os, il faudra lui prescrire un traitement basé sur Silicea 7 CH,

Symphitum 5 CH et Natrum Muriaticum. Il devra prendre ces remèdes respectivement au réveil, au coucher et les dimanches. Si l'algodystrophie se traduit par des crises récurrentes de rhumatisme, le patient devra prendre un traitement basé sur une combinaison de Rhus toxicodendron et de Causticum. Il devra, à cet effet, recourir à des dilutions comprises entre 4 CH et 9 CH.

Dulcamara 4 CH et Cimicifuga 4 CH seront, quant à eux, efficaces pour traiter les douleurs musculaires qu'aggravent l'humidité et la pluie. Le soulagement des douleurs aggravées par le froid et le beau temps requiert des prises de Causticum 4 CH. En présence de douleurs itinérantes, l'homéopathe devra prescrire Kalium Sulfurium. Calcarea fluorica 5 CH conviendra parfaitement aux cas d'algodystrophie doublés d'une déformation articulaire.

Précautions et mises en garde

Pour être efficaces, les traitements homéopathiques doivent être administrés dès l'apparition des premières douleurs. Un respect scrupuleux des prescriptions faites par l'homéopathe est essentiel pour une réussite du traitement. L'évolution des symptômes doit être suivie de près et tout changement brutal doit être signalé au médecin traitant.

Les patients souffrant de troubles sensoriels et de problèmes dermatologiques sont invités à consulter d'urgence un médecin. Il en est de même pour ceux dont l'immobilisation prolongée fait craindre un risque élevé d'ostéoporose. Cette précaution doit également être observée si aucune amélioration notable des symptômes n'est observée en dépit du traitement homéopathique.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc