26 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine douceHoméopathiePathologiesGonalgie

Traitement homéopathique de la gonalgie

On regroupe sous le vocable gonalgie, l’ensemble des manifestations douloureuses, qui affectent le genou. Ce terme générique regroupe une diversité de pathologies au nombre desquels on compte des dysfonctionnements mécaniques ainsi que des réactions de type inflammatoire. Le recours à l’homéopathie permet de juguler ces douleurs par une action directe sur la cause.

Également connue sous l'appellation de gonite, la gonalgie se manifeste par une douleur plus ou moins vive au niveau de l'articulation du genou. Les formes mécaniques de la maladie s'aggravent lors de la marche, à la montée ou à la descente des escaliers et lorsque le patient se tient debout.

La forme inflammatoire est caractérisée par des douleurs nocturnes, qui surviennent au moment où le patient est plongé dans un profond sommeil. La gonalgie est en général, la résultante d'un traumatisme ayant affecté les tendons croisés ou le cartilage. L'arthrite et l'arthrose peuvent également déclencher une gonalgie. Une rotule qui sort de sa cavité ainsi que le dépôt de cristaux de phosphate peuvent aussi être incriminés.

Remèdes homéopathiques contre la gonalgie

Rhus toxicodendron constitue le remède de base de la gonalgie. La dose quotidienne est de 3 granules et le traitement dure 5 à 6 jours.

D'autres remèdes peuvent être ajoutés à ce remède de base en fonction des symptômes exprimés par le patient. Ainsi les cas de gonalgie qui surviennent après une chute et s'accompagnent de courbatures nécessitent la prise d'Arnica montana 5 CH. L'association entre Rhus toxicodendron et ce dernier remède permettra également de prendre en charge les raideurs qui empirent au repos, mais qui sont atténuées par des mouvements lents.

Les patients, dont la raideur articulaire est associée à des spasmes et à des crampes devront plutôt recourir à Angustura Vera 5 CH. Par contre, ceux dont la gonalgie s'atténue au repos, mais s'aggrave au moindre mouvement devront se traiter avec Bryonia alba à raison de 3 granules 5 fois par jour.

Nux vomica devra être prescrit si le patient éprouve de grandes difficultés à retourner le pas. Très souvent la gonalgie évolue en fonction du temps qu'il fait dehors. Ainsi les cas de gonalgie qui se calment en temps chauds, se traitent avec Rhus Toxicodendron 7 CH. Ceux qui s'atténuent lors d'une chute de la température pourront traités à l'aide de Ledum palustre. Les manifestations qui sont soulagées par les pluies, peuvent être traitées par les remèdes suivants : Natrum sulfuricum 7 CH, Causticum ou Dulcamara 7 CH.

Les traitements varient également en fonction des facteurs de déclenchement du mal. Ainsi les cas qui surviennent lorsque tombe de la neige pourront être soulagés par la prise de Calcarea Phosphorica 5 CH.

Actea Racemosa 5 CH est, quant à lui, le remède recommandé aux femmes dont la gonalgie s'aggrave à l'approche des menstrues.

Précautions et mises en garde

La guérison complète nécessite la prise en compte de l'étiologie et un diagnostic approfondi. Ces deux paramètres nécessitent la consultation d'un médecin. Ce dernier prescrira des examens tels qu'une radiographie afin d'évaluer les dommages causés au genou par le traumatisme à l'origine de la gonalgie.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pathologies

Médecine douce

Santé Doc