25 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesMésothérapie

La mésothérapie, une autre façon d’administrer les médicaments

La mésothérapie est une thérapie qui consiste à administrer des médicaments, à des doses faibles, à un endroit du corps où une douleur est ressentie. Cette administration se fait à partir de fines aiguilles. Il s’agit d’un traitement local dont l’invention est attribuée au docteur français Michel Pistor, en 1952. Grâce à la mésothérapie, le traitement de plusieurs pathologies peut se faire sans que les patients ne soient obligés de prendre plusieurs médicaments par voie orale.

Ces dernières années, la mésothérapie a connu une importante avancée et sa pratique impose au préalable une formation rigoureuse. Le but de cette médecine est d'éviter au maximum l'absorption des médicaments par voie orale. Malgré le recours fréquent à cette discipline médicale par la médecine du sport et la médecine esthétique, l'INSERM attend des données scientifiques claires pour attester de son efficacité.

Pratique de la mésothérapie

La plupart des opérations en mésothérapie se réalise avec des seringues prévues pour un usage unique. Le praticien peut effectuer les injections à la main. Dans ce cas, on parle de mésothérapie manuelle. Les piqûres sont possibles aussi avec un injecteur électronique appelé « pistolet de mésothérapie ».

Quelle que soit la façon dont l'injection est réalisée, des médicaments sont administrés au patient à des doses très faibles. Ces produits sont utilisés en médecine générale et sont donc disponibles dans les pharmacies. Dans le cadre d'un traitement, le mésothérapeute peut combiner sa discipline à une autre thérapie.

Pathologies traitées

La Haute Autorité de Santé a validé en France la pratique de la mésothérapie dans le traitement de plusieurs types de douleurs. Cette thérapie est indiquée par exemple dans le soulagement de la douleur issue des rhumatismes dégénératifs dont l'arthrose. Dans ce cadre, l'âge du patient n'est pas un frein à la pratique de la thérapie.

Contre les affections rhumatologiques, on met dans les seringues des médicaments du genre anti-inflammatoire non stéroïdiens, des vasodilatateurs ou encore des décontracturants. Toutefois, il est défendu d'utiliser des cortisones dans ce contexte thérapeutique. Les produits homéopathiques conviennent aussi à ces traitements rhumatologiques réalisés par la mésothérapie.

Cette discipline est également mise en pratique afin de venir à bout des affections traumatiques articulaires, des déchirures musculaires et des élongations musculaires. Par ailleurs, on pratique la mésothérapie pour des raisons esthétiques. Il s'agit en effet d'une technique capable de combattre les rides et revitaliser le visage.

On utilise dans ce cas des produits obtenus principalement à partir d'un mélange d'éléments nutritifs comme les minéraux, les oligo-éléments et les vitamines. Le praticien fera donc l'assemblage qui convient en fonction de la nature de la peau à traiter. Des produits favorisant l'oxygénation de la peau et une bonne microcirculation sont aussi utilisés.

Précautions et risques encourus

Les spécialistes de cette médecine prennent des précautions afin d'éviter les infections virales ou bactériennes après les piqûres. On les voit ainsi porter des gants et des masques. Les aiguilles, stérilisées, sont à usage unique.

Cependant malgré ces précautions, les réactions allergiques et des problèmes cutanés apparaissent souvent chez certains patients. En 2007, 14 personnes dont 13 femmes, se sont retrouvées avec des complications suite à des séances de mésothérapie qui visaient à faire fondre de la cellulite. Une intervention chirurgicale a même été nécessaire dans certains cas.

On retient que diverses douleurs, principalement ressenties au niveau des muscles, peuvent être traitées par la mésothérapie. Aussi à partir de cette discipline médicale, il est possible de réaliser des soins esthétiques.

Techniques médicales

Santé Doc