19 août 2014 AccueilTechniques médicalesMusicothérapie

Musicothérapie : histoire, champ d’action et approches

La musicothérapie est un processus interpersonnel dans lequel le thérapeute utilise la musique sur tous ces aspects (physique, émotionnel, mental, social, esthétique et spirituel) afin d’aider le patient à améliorer ou maintenir son état de santé. Elle s’inscrit dans le cadre des thérapies à méditation musicale mais se différencie de certaines techniques dites « psychomusicales » qui sont plutôt du domaine de la relaxation.

Les musicothérapeutes aident leurs patients à améliorer leur état de santé dans des domaines tels que le fonctionnement cognitif, la motricité, le développement affectif, les aptitudes sociales et la qualité de vie, via diverses expériences musicales (improvisation, chant, écoute, etc.).

L'orientation vers les services de musicothérapie peut se faire par des professionnels de la santé tels que les médecins, les psychologues, les physiothérapeutes et les ergothérapeutes. Les patients peuvent aussi de manière délibérée se diriger eux-mêmes vers des musicothérapeutes pour des raisons d'ordre personnel.

En général, la musicothérapie est pratiquée dans les hôpitaux, les établissements psychiatriques, les écoles, les prisons, les centres communautaires, les instituts de formation, les cabinets privés et les universités.

Histoire de la musicothérapie

Les études sur la musicothérapie ont débuté aux États-Unis au début du 18ème siècle. Cependant, l'utilisation de la musique à des fins thérapeutiques remonte à l'antiquité. C'est ce qui ressort de certains textes bibliques et écrits historiques d'anciennes civilisations telles que l'Egypte, la Chine, l'Inde, la Grèce et Rome dans lesquelles la musique était utilisée dans plusieurs thérapies. Aujourd'hui, le pouvoir de la musique reste le même, mais sont utilisation diffère de celle de l'antiquité.

Durant la première et la seconde guerres mondiales, la pratique de la musicothérapie s'est fortement développée sur les champs de bataille. Dans certains cas, elle était utilisée dans les hôpitaux pour traiter d'anciens combattants atteints de blessures ou de traumatismes de guerre. Ces anciens combattants s'engageaient donc activement ou passivement dans des activités musicales axées sur le soulagement de la perception de la douleur.

Champ d'action de la musicothérapie

La musicothérapie est communément utilisée dans le traitement des patients de tous âges et pour diverses raisons (troubles psychiatriques, problèmes médicaux, handicap physique, déficience sensorielle, déficience intellectuelle, toxicomanie, troubles de la communication, problèmes interpersonnels, vieillissement, etc.).

Elle est également utilisée pour améliorer l'apprentissage chez l'enfant, construire l'estime de soi, réduire le stress, soutenir l'exercice physique, et aussi dans les activités mentales et physiques impliquant un grand nombre de personnes.

La musicothérapie procède aussi par réminiscence en aidant le patient à revivre des événements importants de sa vie. Elle permet de valoriser l'opinion que le patient a de lui ou à effectuer certaines activités en dépit de la gravité de la maladie. De nos jours, la musicothérapie est associée au traitement des troubles du spectre de l'autisme et de la schizophrénie.

Approches musicothérapeutiques

Diverses approches sont possibles en musicothérapie.

La musicothérapie active

La musicothérapie est dite « active » lorsqu'elle fait intervenir plusieurs formes d'expression musicale et corporelle, ainsi que plusieurs instruments et gestes afin de favoriser l'expression de soi. Les exercices pratiqués lors des séances contribuent au traitement des troubles psychiatriques, et facilitent aussi la communication interpersonnelle. En fonction des besoins du patient, elle se focalisera soit sur le rythme, sur la mélodie, sur le chant ou sur le mouvement.

La musicothérapie réceptive ou passive

La musicothérapie réceptive ou passive est la plus ancienne forme de thérapie musicale. Contrairement à la musicothérapie active, le but n'est pas de pratiquer de la musique, mais de la faire écouter au patient afin de l'aider à améliorer ses compétences de perception. La musicothérapie réceptive s'adresse aussi bien aux personnes saines qu'aux personnes malades (suicidaires, schizophrènes, mélancoliques, névrosé, déficients et débiles mentaux). D'ordinaire, une séance de musicothérapie réceptive se déroule selon une formule standard en trois étapes (apaisement, détente et relaxation) et grâce à des musiques thérapeutiques ou d'extraits musicaux choisis selon les critères personnels du patient.

La biomusicothérapie

La biomusicothérapie est une méthode thérapeutique qui consiste à détendre le patient. Mise au point par le Docteur Léon Bence (1929-1987), elle se déroule sous forme d'écoute souvent associée à d'autres séances de musicothérapies réceptives de relaxation. Produit de la rencontre entre la musicologie traditionnelle et la neurophysiologie, elle se focalise principalement sur l'action du son. La biomusicothérapie est à différencier de la sonothérapie, qui par le biais de fréquences basses arrive à plonger le patient dans un état de sophro-relaxation.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Techniques médicales

Santé Doc