26 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesGreffeGreffe de cartilage

Guérir de l’arthrose par une greffe de cartilage

La greffe de cartilage est une intervention chirurgicale qui consiste à remplacer un cartilage usé par un autre. Cette opération est réalisée en cas d’arthrose du genou, ou « gonarthrose », une pathologie apparaissant à la suite de la détérioration du cartilage du genou. Ce type de greffe n’est pas courant et est même au stade expérimental. Des travaux sont ainsi en cours pour s’assurer de son efficacité à 100%.

Dans le cadre d'une greffe de cartilage, il n'est pas possible actuellement de remplacer totalement le cartilage défectueux. En effet, les chirurgiens s'emploient à ne greffer qu'une partie localisée. Il faudrait dans ce cas que l'usure survenue au niveau du cartilage soit peu étendue (entre 2 à 3 cm²) et que les alentours de la zone à greffer soient en bon état. Il est nécessaire aussi que l'usure soit repérée au niveau des condyles fémoraux. La greffe de cartilage se réalise de deux manières.

Technique de la plastie en mosaïque

L'une des techniques mises en pratique pour une greffe de cartilage est la plastie en mosaïque. Un prélèvement est nécessaire au préalable et est fait sur une partie du genou où l'acte n'aura pas de conséquence. Il consistera à détacher de petites carottes d'os, y compris le cartilage les enveloppant, pour ensuite les greffer au niveau de la lésion.

Le but est de reconstituer une surface cartilagineuse. La plastie en mosaïque est une technique de greffe récente. On ne dispose donc pas de données pour apprécier ses résultats à long terme, surtout dans le cas de la prévention de l'arthrose. Et puis le patient ne pourra pas se permettre une marche avec appui pendant un bon moment, le temps indispensable pour une bonne consolidation des éléments greffés.

Greffe de cellules cartilagineuses

Pour cette technique, plusieurs étapes sont à respecter. D'abord des cellules cartilagineuses doivent être prélevées. Ensuite, on favorisera leur multiplication en les cultivant et enfin on les greffera là où il faut. Cela dit, 3 opérations sont à réaliser dans le cadre de cette transplantation. Mais au départ, une arthroscopie est nécessaire car elle permettra de s'assurer que la lésion peut subir une greffe. Un fragment de cartilage sera prélevé puis mis en culture.

Cette démarche favorise la multiplication des cellules cartilagineuses qui auront l'aspect d'un liquide pâteux. Une fois que c'est fait, on attend quelques semaines après l'arthroscopie pour passer à l'étape de l'implantation des cellules. Pour cela, le genou sera ouvert. Une injection du liquide pâteux se fera ensuite dans une cavité du cartilage qui est recouverte d'une membrane faite d'une poche fine et entourant les os. Cette membrane est appelée périoste. Une longue attente est nécessaire afin que la culture de cellules se transforme en cartilage. Cette technique est aussi appelée greffe de chondrocytes et est encore au stade expérimental d'où sa pratique moins répandue.

Suites opératoires

En général, la consolidation d'une greffe de cartilage est effective après un mois en moyenne. Mais cela peut prendre plus de temps, notamment s'il s'agit d'une greffe étendue. Dans tous les cas quelle que soit la technique pratiquée, une hospitalisation du patient est indispensable et durera 3 jours environ. Les chirurgiens pourront ainsi voir comment évolue la greffe. Pendant un mois, le patient ne pourra se déplacer qu'avec des béquilles.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Greffe

Techniques médicales

Santé Doc