4 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesGreffeGreffe de pancréas

Greffe de pancréas ou chirurgie des diabétiques

La greffe de pancréas ou transplantation pancréatique est un acte de chirurgie par lequel un pancréas malade est ôté et remplacé par un pancréas sain. Les sujets atteints de diabète sont concernés par cette opération, surtout ceux dont la maitrise de la pathologie par les traitements habituels engendre de gros problèmes. La transplantation pancréatique est une opération délicate qui doit absolument être réalisée à partir d’un donneur vivant et non à partir d’un cadavre. En effet, il est nécessaire que la compatibilité entre donneur et receveur soit élevée pour que l’intervention réussisse.

Organe vital pour l'homme, le pancréas doit être en bon état pour mieux assurer toutes ses fonctions. Cependant, les diabétiques se retrouvent en situation d'insuffisance pancréatique et sont obligés de suivre quasiment toute leur vie un traitement à l'insuline. Il peut arriver pour diverses raisons que certains ne répondent plus à ce traitement et la greffe de pancréas devient l'unique recours.

Les raisons d'une greffe de pancréas

La raison principale nécessitant une greffe du pancréas est une insuffisance pancréatique. Cette situation est due principalement à la survenue d'un des deux genres de diabète, c'est-à-dire le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Dans le cadre du diabète de type 1, engendrant une situation d'insulinodépendance, il se trouve que les cellules bêta des îlots de Langerhans du pancréas ne parviennent plus à produire en grand nombre de l'insuline, substance indispensable à une régulation adéquate du taux de sucre dans le sang. Et donc lorsqu'on fait une greffe pancréatique dans le cadre d'un diabète de type 1, l'objectif est de remplacer les injections d'insuline.

Concernant le diabète de type 2, la production d'insuline se fait en quantité suffisante mais s'avère sans effet. La greffe permettra également de régler le problème. Dans certains cas, les chirurgiens réalisent une double transplantation pancréas-rein car les complications du diabète sont souvent accompagnées d'une insuffisance rénale terminale.

Greffe d'une partie du pancréas

Avec les avancées scientifiques, on se contente de plus en plus à ne greffer qu'une seule partie du pancréas et non l'organe à part entière. Il s'agit ainsi de la greffe d'îlots de Langerhans.

La sécrétion d'insuline est faite par les cellules bêta du pancréas rassemblées dans les îlots de Langerhans. Et comme ces îlots ne représentent que 3 % du volume totale du pancréas, l'idée de se concentrer seulement sur cette partie est ainsi née et parait plus ingénieuse qu'une greffe du pancréas entier.

Mais c'est une alternative qui est en cours d'analyse afin de s'assurer de son bon déroulement sur tous les plans. Plusieurs aspects bloquent la greffe vue de cette façon comme les difficultés d'isolement des îlots de Langerhans et l'obligation de faire une greffe après 2 à 3 préparations, ce qui correspond à autant de pancréas prélevés.

En clair, pour la transplantation des îlots de Langerhans, il faut en 3 à 4 pancréas pour greffer un seul patient, soit 4 donneurs. Les chercheurs travaillent ainsi à une reproduction en laboratoire d'îlots de Langerhans afin de se passer de donneurs qu'on trouve d'ailleurs de moins en moins.

Une pénurie de donneurs

Avant de faire une greffe de pancréas, il est nécessaire que la compatibilité entre le donneur et le receveur soit élevé. Non seulement cette compatibilité est loin d'être une évidence mais en plus, les donneurs se font rares. Et lorsqu'on en trouve et que l'opération a lieu, un traitement immunosuppresseur à vie est imposé au patient. Tout ceci fait que ce ne sont pas à tous les diabétiques de type 1 qu'on propose une greffe de pancréas.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Greffe

Techniques médicales

Santé Doc