4 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesGreffeGreffe de gencive

Greffe de gencive ou greffe gingivale

La greffe de la gencive ou greffe gingivale, est une chirurgie muco-gingivale pratiquée dans le but de corriger une déformation au niveau de la gencive. A travers cette intervention, les récessions gingivales sont efficacement combattues. La mise en place de techniques performantes permet aux chirurgiens-dentistes de réussir leurs interventions à un pourcentage élevé. Les chirurgiens-dentistes parviennent à recouvrir entièrement 50 % à 70% des récessions.

Le meilleur moyen de corriger et de stopper une récession de la gencive est de faire une greffe gingivale. Les spécialistes considèrent cette intervention comme une chirurgie à la fois réparatrice et plastique car elle permet aussi de régler les problèmes de malposition dentaire ou de déformation de l'os alvéolaire.

La greffe de la gencive se pratique de diverses manières et le choix de la méthode dépend de la situation personnelle du patient.

Techniques appliquées pour la greffe

Les premières techniques mises en place dans le cadre d'une greffe de la gencive consistaient principalement à déplacer un lambeau de gencive adjacente à la récession pour recouvrir la récession en question. Mais les résultats obtenus à long terme à partir de ces méthodes ne furent pas très intéressantes.

Les chirurgiens-dentistes ont ensuite pensé à choisir le palais pour la greffe, un site donneur apparemment plus exploitable. C'est ainsi qu'à été mise en place la technique dénommée « épithélio-conjonctive » permettant de produire de la gencive afin de mettre fin à la récession. Toutefois, les résultats esthétiques ne furent pas complètement satisfaisants car diverses différences s'observaient entre les épithéliums du palais et ceux de la gencive, particulièrement au niveau de la couleur. En plus de cela, une légère douleur était ressentie par le patient vers le palais, même si des plaques protectrices étaient appliquées dans ce sens.

La technique de greffe gingivale la plus pratiquée est celle du « conjonctif enfoui ». Elle est moins invasive et peu douloureuse au niveau des sites donneurs et receveurs. En outre, l'aspect de la gencive produite est identique à celle adjacente. Pour cette méthode, le chirurgien-dentiste fait une incision de l'épithélium du palais afin de prélever du conjonctif. Le greffon sera ensuite placé sur la récession puis couvert d'un lambeau de gencive adjacente.

Déroulement de l'intervention

Pour une greffe gingivale, une anesthésie locale est réalisée. L'opération se déroule dans un service hospitalier ou un cabinet libéral et n'impose pas un arrêt de travail. En général, la greffe se déroule en 3 étapes, à savoir la préparation préalable du site qui recevra le greffon, le prélèvement du greffon en question et sa suture à l'endroit de la récession.

Résultat et suites opératoires

Dès les premières semaines suivant la greffe, l'aspect esthétique de la gencive sautera à l'œil et son évolution se poursuivra durant les 6 à 12 mois à venir. En général, le taux de réussite de l'opération dépend de l'état de la récession. Plus celle-ci est large et profonde, plus la difficulté sera grande et le résultat moins satisfaisant.

Après l'opération, le sujet doit appliquer de la glace durant les 24 à 48 heures suivant la greffe. Cela permettra de réduire d'éventuelles douleurs et un gonflement de la partie traitée. Durant deux semaines, la zone de la greffe ne doit pas subir de brossage et il serait bon pour le sujet d'éviter de manger à ce niveau. La nouvelle gencive aura ainsi le temps de bien se fondre dans l'ancienne.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Greffe

Techniques médicales

Santé Doc