4 novembre 2014 AccueilTechniques médicalesGreffeGreffe de peau

Greffer la peau, pour traiter les plaies corporelles

Une greffe de peau est le fait de se servir d’un morceau de peau pour fermer une plaie ou pour corriger une déformation cutanée. Le but de l’intervention est de permettre une cicatrisation de la plaie à partir de la peau placée ou de réaliser un pansement. Pour une transplantation cutanée, un prélèvement de peau est évidemment nécessaire et peut être autologue – c’est-à-dire faite sur le patient lui-même – ou hétérologue, en ce sens que c’est chez une autre personne que la peau sera prélevée.

Grâce à une greffe de peau, les plaies cutanées peuvent être refermées et cicatrisées efficacement. L'intervention peut se dérouler sur plusieurs parties du corps. Très souvent, on recommande une transplantation cutanée quand il n'est pas possible de refermer une blessure par suture, le rapprochement des bords étant impossible.

L'intervention est également nécessaire quand une cicatrisation dirigée de la blessure est difficile du fait d'une perte de substance trop étendue. Une transplantation cutanée réussit presqu'à 100% lorsque la peau est prélevée sur le patient lui-même.

Prélèvement pour la greffe en fonction de la peau

L'aspect de la peau est pris en compte avant de faire un prélèvement cutané pour la greffe. Lorsqu'il s'agit de transplanter une peau mince par exemple, on se sert d'un rasoir ou d'un dermatome pour le prélèvement de l'épiderme ainsi que de la partie superficielle du derme.

Quand les spécialistes doivent œuvrer pour une greffe de peau demi-épaisse, ils s'emploient à prélever au préalable l'épiderme et une partie un peu profonde du derme. Par contre lorsqu'il est question de réaliser une greffe de peau totale, un bistouri est utilisé pour un prélèvement de toute l'épaisseur de la peau.

Conscients du fait que la zone donneuse est incapable de cicatriser seule, les chirurgiens réalisent une suture en rapprochant les deux bords. Plusieurs sites de prélèvement existent tels que le dos, les fesses, les cuisses et même le cuir chevelu.

Tenue de l'opération

En moins d'une heure, une greffe de la peau peut être réalisée. Le patient sera placé sous anesthésie locale si la surface de la greffe est de petite taille. Il est cependant indispensable de faire une anesthésie générale au cas où la zone à traiter est grande.

Le patient sera hospitalisé pour la bonne tenue de l'opération. Les chirurgiens concentreront leurs efforts à immobiliser la greffe tout en la maintenant en contact avec le site receveur. Aucun mouvement ne doit être fait si on veut obtenir une bonne vascularisation.

C'est pour cette raison qu'à la suite d'une greffe de la peau au niveau de la jambe, une attelle en plâtre est placée et gardée pendant plusieurs jours afin que la cicatrisation se fasse correctement.

Résultat

On ne se satisfera du résultat d'une greffe de la peau qu'en ayant la certitude de l'excellente disposition de la greffe. Il faudra pour cela une alimentation satisfaisante de la nouvelle peau par les vaisseaux sanguins provenant des tissus sur lesquelles elle se trouve.

On note que la réussite de la greffe est appréciable lorsqu'elle est particulièrement mince. Cependant, le résultat esthétique n'est pas toujours impeccable en ce moment, surtout au niveau de la couleur et de la texture.

Si la peau est épaisse, la cicatrisation sera certes plus longue mais les retombées esthétiques seront plus évidentes. Le patient peut se remettre vite sur pied pourvu que la cicatrisation se déroule bien.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Greffe

Techniques médicales

Santé Doc