15 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouMéniscectomie

La méniscectomie, la chirurgie du ménisque

Le ménisque est une couche de cartilage du genou. S’il s’abime, il peut être à l’origine de maux ou d’une incapacité de flexion de cette articulation. Heureusement, la méniscectomie, la chirurgie du ménisque permet de traiter cette affection. Il s’agit d’une chirurgie mini-invasive qui permet de retirer la zone endommagée du ménisque

Situé entre le tibia et le fémur, le ménisque concourt à la stabilisation et joue le rôle d'amortisseur. Une lésion du ménisque peut provoquer d'autres affections comme l'arthrose. Certains facteurs peuvent engendrer des dysfonctionnements au niveau du fonctionnement du ménisque. Il peut s'agir d'une pathologie méniscale provoquée par un traumatisme ou par le vieillissement des cellules.

Affections du ménisque

On dénombre deux principales atteintes du ménisque qui se distinguent principalement par leurs causes. La pathologie dégénérative du ménisque survient à un âge avancé. L'utilisation régulière du genou au fil des années finit par endommager le ménisque. Celui-ci se dégrade peu à peu et cause des douleurs au genou.

Comme son nom l'indique, la pathologie méniscale traumatique est causée par un traumatisme extérieur. À la suite de ce choc au genou, le ménisque peut se déchirer ou se fissurer. L'ouverture provoquée peut être alors à l'origine de douleurs, de gonflements ou de la paralysie du genou.

En fonction du type de lésions du ménisque, le spécialiste demandera au patient de consulter un rhumatologu e (en cas de lésion dégénérative) ou d'effectuer un traitement chirurgical (lésion traumatique).

La méniscectomie

Comparée à une intervention chirurgicale classique, la méniscectomie entraîne très peu d'effets secondaires. Elle se réalise principalement sous arthroscopie. Les incisions sont limitées et les cicatrices postopératoires s'avèrent peu nombreuses. Selon le type de lésion, la méniscectomie peut nécessiter une anesthésie locale ou générale. L'opération est menée par un chirurgien orthopédiste.

Précautions préopératoires

Avant l'intervention, le médecin peut demander au patient de réaliser une IRM afin de s'assurer de la présence d'une irrégularité du ménisque et de situer précisément la lésion. Après les examens d'imagerie, il est possible que le chirurgien soit obligé de délaisser l'arthroscopie pour effectuer une chirurgie classique. Parfois, une incision plus grande peut être nécessaire pour traiter le ménisque.

Déroulement

Pour éviter des infections, le patient peut être placé sous une antibiothérapie, un traitement antibiotique. Durant la méniscectomie, le patient est allongé sur le dos. Le personnel médical procède à la pose d'un garrot sur la jambe à opérer. Ce dispositif médical permet de réduire les hémorragies et d'améliorer la visibilité du chirurgien. Le médecin fait quelques incisions d'environ un centimètre pour insérer des outils et l'arthroscope. Il procède, ensuite, à l'ablation de la partie du ménisque abîmée.

Rétablissement post opératoire

Après une arthroscopie, le patient peut être en mesure de s'appuyer sur la jambe opérée. Il effectue aussi certaines activités sédentaires. Toutefois, si l'intervention a été menée sous anesthésie générale ou si la lésion a nécessité une incision plus grande, le temps de rétablissement est plus long.

À la suite de l'intervention, le patient devra suivre un traitement médicamenteux comprenant des anticoagulants et des antalgiques. Ces soins peuvent durer trois semaines. Les sutures sont retirées au bout de deux semaines. La reprise de l'activité professionnelle est influencée par la nature de celles-ci. En effet, une activité professionnelle très physique peut nécessiter plus de temps de repos.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Santé Doc